Rennaissance

1565 mots 7 pages
Dans son cours au Collège de France en 1942-43, l'historien français Lucien Febvre a montré que c'est Jules Michelet qui a inventé le terme de Renaissance autour de 1840 de façon assez arbitraire et pour des raisons personnelles1. En effet, Jules Michelet, travaillant sur le roi Louis XI alors qu'il était attristé par la perte de son épouse et contrarié par l'évolution politique conservatrice de la Monarchie de juillet, eut un besoin profond de nouveauté, de renouvellement. Or sa conception de l'histoire était telle qu'il identifiait ce qu'il vivait et ce qu'il ressentait du passé ; il a donc imaginé une Renaissance après le règne de Louis XI, par l'intermédiaire des guerres d'Italie.

Ce point de vue original a été présenté par Thomas Lepeltier dans un article de la Revue des Livres en 20002. Il est cependant contesté par de nombreux historiens qui voient des aspects de césure entre le Moyen Âge et la Renaissance. Ce qui est certain, c'est que la rupture entre Moyen Âge et Renaissance est moins radicale que ce qu'on ne le disait jadis.
Traits caractéristiques de la « Renaissance »
Naissance d'une identité européenne

Les lettrés du Moyen Âge avaient conscience qu'ils vivaient sur un continent appelé Europe par les géographes, pour le distinguer de l'Asie et de l'Afrique. En revanche, la grande masse des habitants de l'Europe n'avaient jamais entendu ce terme : ils lisaient difficilement et « le clergé leur parlait comme à des chrétiens appartenant au continent choisi par la Divine providence pour être le foyer de la vraie foi. » En somme, les Européens n'avaient pas pleinement conscience de leur identité culturelle. La conscience de cette identité n'apparut qu'à la Renaissance3.

Voir aussi Mondialisation avant le XVIIe siècle
Diffusion de l'information par l'imprimerie

L'une des inventions qui eurent le plus d'impact sur les hommes de la Renaissance était le perfectionnement de l'imprimerie4 par les caractères mobiles en plomb et la presse à vis.

en relation

  • Rennaissance
    694 mots | 3 pages
  • La rennaissance
    3575 mots | 15 pages
  • rennaissance
    1509 mots | 7 pages
  • rennaissance
    1567 mots | 7 pages
  • La Rennaissance
    2483 mots | 10 pages
  • La rennaissance
    644 mots | 3 pages
  • Rennaissance
    259 mots | 2 pages
  • la rennaissance
    257 mots | 2 pages
  • La rennaissance
    3060 mots | 13 pages
  • poesie et rennaissance
    2700 mots | 11 pages