Resume

265 mots 2 pages
Aidé par le gardien, l’entretien avec les prisonniers, qui n’étaient que deux par jour, se fait de manière confidentielle sous un acacia. Les circonstances ne changent pas la durée et il était impensable de comparer le récit des prisonniers à celui des rescapés. Contrairement à leurs victimes qui changeaient tout le temps de discours, les tueurs, eux, restaient très clairs et constants. La différence de vocabulaire apparait aussi dans les entretiens.
Dans mes rêves, seul le début compte. Il n’y a rien qui s’efface. J’espère que tout sera oublié après cette prison. Je me fais tuer dans mes rêves. Certains prétendent oublier mais moi je suis submergé de remords. Des regrets n’ont poussé aucun prisonnier au suicide. Seuls les rescapés ont des difficultés pour s’exprimer. Chacun regrette mais pour des raisons différentes. La confidence m’a libéré. Que ceux qui veulent le pardon le demande à leurs victimes. Les raisons sont différentes mais l’objectif est le même.
Je n’ai pas convié Joseph au début des entretiens à cause de son statut. Sa vie était paisible et il s’est imposé dans la politique. Son histoire commence en 1991 mais ses pensées ne reflétaient pas sa politique. Il plaide coupable en 1994 et ne veut pas de pitié. Condamné, il reste le même en espérant un jour meilleur.
Le génocide était planifié par les autorités. Nous obéissions pour ne pas être lâches. Nous tuions sur ordre des encadreurs qui décidaient mais qui n’ont pas connu la prison

RÉSUMÉ DE SAISON DES MACHETTES DE LA PAGE 168 A LA PAGE 205

Le texte est résumé en 261

en relation

  • Résumé
    711 mots | 3 pages
  • Résumé
    532 mots | 3 pages
  • Résumé
    823 mots | 4 pages
  • Résumé
    1015 mots | 5 pages
  • Résumé
    384 mots | 2 pages
  • Résumé
    708 mots | 3 pages
  • resumé
    277 mots | 2 pages
  • Résumé
    2396 mots | 10 pages
  • le resume
    1124 mots | 5 pages
  • Résumé
    267 mots | 2 pages