Revendiquement

Pages: 3 (729 mots) Publié le: 5 mars 2011
Parce qu’elle n’a jamais été aussi absente, l’autorité familiale n’a jamais été aussi revendiquée dans les banlieues… et ailleurs. Toute l’histoire de la famille, depuis 1945, se résume d’ailleurs àun inexorable déclin de la " puissance paternelle ". Ce processus, que nous avons longuement analysé naguère (1), affecte (quoique diversement) toutes les catégories sociales, touche toutes les zonesgéographiques. L’affaissement de l’autorité familiale n’est pas le propre des banlieues en difficulté, il s’en faut de beaucoup. Pour avoir longuement exploré le continent des couches moyennes etaisées, nous pouvons dire que le statut de l’autorité y est souvent malmené, que les rapports de forces, les violences verbales, s’y sont imposés depuis longtemps – dans des proportions qui n’ont parfoisrien à envier à ce que l’on peut observer en d’autres milieux sociaux dits " populaires " ou " défavorisés ". Sur la base d’une enquête par questionnaires, réalisée en 1995 auprès de 400 adolescents dedifférentes couches de la population, nous constatons que le déclin de l’autorité concerne bien l’ensemble de cette classe d’âge. C’est donc aujourd’hui d’un défaut de maîtrise des parents sur leursenfants dont il faut parler, d’une impuissance à réaliser l’acte éducatif autant que d’une démission à l’élaborer. Tout ceci est le résultat d’un long processus, initié dans les années soixante, del’émergence d’une culture spécifique de la jeunesse, qui va la conduire à prendre progressivement et radicalement ses distances avec le monde adulte. Ce qui a pu apparaître comme un choix à l’origine, unevolonté d’autonomisation, est devenu, au fil des années, une contrainte. Ainsi les mondes juvénile et adulte se sont-ils résolument écartés, au point de donner naissance à un véritable " divorce desgénérations ". Un jeune lorrain, habitant le bassin de Pompey, en fait amèrement le constat : " Moi ", dit-il, " je pense qu’il y a un fossé entre les générations, nos parents et les plus vieux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !