Rien

Pages: 11 (2533 mots) Publié le: 10 février 2013
INFORMATIONS MARCHE BANCAIRE

Définition Marché bancaire (Source Trader-finance.fr)
Le marché bancaire peut s’appréhender à travers les acteurs du marché bancaire (les banques, les autorités, la clientèle) mais aussi à partir des différentes offres et des différents produits proposés.

Le marché bancaire français est un marché important puisque les banques françaises sont parmi les plusimportantes en Europe et qu’elles emploient plus de 500 000 salariés en France (3ème employeur privé).

Fiche d’identité du secteur bancaire
( Source cBanque.com)
Commençons par quelques chiffres : avec environ 720 établissements de crédit, le secteur bancaire emploie environ 390 000 personnes dans l’hexagone. C’est le troisième employeur privé français. Il représente un peu moins de 3 % duPIB. Autre indicateur : le poids des entreprises bancaires françaises dans la capitalisation boursière de la place de Paris. Début 2010, le poids du secteur financier dans le CAC 40 est de 17,5 % et celui du seul secteur bancaire 13,75 %. Cela traduit le fait que le secteur bancaire et financier français est concentré, composé de grosses entreprises de dimension internationale et qu’il recourtmassivement aux capitaux du public. On compte 3 groupes bancaires français dans les 50 plus grosses capitalisations boursières mondiales du secteur.
Partout les systèmes bancaires et financiers ont connu en quelques décennies une véritable mutation. La banque universelle a notamment émergé dans plusieurs pays et elle est au cœur du système français. La structure des systèmes bancaires reste cependantmarquée par des différences importantes, notamment entre les Etats-Unis où le recours au financement par les marchés l’emporte très largement et l’Europe continentale où le recours au financement par les crédits bancaires est resté prédominant.
Grand angle sur les caractéristiques des systèmes bancaires français et américain ainsi que de différents pays européens.
*
Principaux chiffres : Franceet Europe
Il existe en France quelque 720 établissements de crédits, dont près de 400 établissements bancaires, agréés par le CECEI (Comité des établissements de crédit et des entreprises d’investissement) (chiffres 2008).
Une place importante dans l’économie française
L’activité bancaire représentait en 2008, 43,5 milliards €, soit 2,4 % du Produit Intérieur Brut (le fameux PIB) contre 2,5 en2006 et en 2007 et 2,7 % en moyenne sur ces dix dernières années. L’ensemble des institutions financières (banque et assurance) représentait en 2008 4,6 % du PIB.
Mesurer l’activité des banques est délicat. La comptabilité nationale (qui donne une vision d’ensemble des agents économiques et permet de mesurer le poids d’un secteur) mesure mal à ce jour certains éléments de l’activité bancaire. Lacomptabilité bancaire appréhende mieux les ressources des banques issues de leurs activités sur les marchés. Là où la comptabilité nationale indique 43,5 milliards €, la comptabilité bancaire aboutit à 72,5 milliards €…
Le secteur bancaire emploie environ 390 000 personnes (chiffres FBF 2008). C’est le troisième employeur privé français. Compte tenu de la démographie des emplois, il réaliseenviron 30 000 embauches par an. En 2008, le taux d’embauche est de près de 8 %, contre 11 % l’année précédente. Près des deux tiers des recrutements concernent des jeunes de moins de 30 ans. Près de 60 % des embauchés sont des femmes. Les banques recrutent à tous les niveaux de qualification : 15 % environ des embauches se font à un niveau inférieur au bac à bac ou à bac +1 ; un peu plus de 40 % à unniveau bac +2 ou bac +3 et 44 % à bac+4 ou plus. La part du secteur bancaire par rapport à l’emploi total est relativement faible mais il est plus que compensé par un niveau élevé de salaire moyen.
L’importance économique du secteur bancaire se mesure également par le taux élevé de bancarisation de la population. Comme le souligne le CECEI « l’accès généralisé des entreprises et surtout des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rien de rien
  • rien de rien
  • rien de rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !