Robert desnos la peste

Pages: 23 (5542 mots) Publié le: 9 janvier 2011
[pic]

Parcours. CINEMA

Luis Buñuel

Un chien andalou - L’Âge d’or

“Au lieu d’expliquer les images, on ferait mieux de les accepter comme elles sont.”
Buñuel (Il est interdit de se pencher au-dedans)

► LE CINEMA ET LES SURREALISTES
- Le dandysme de l’anti-culture
- “Unesalle où l’on donnait ce que l’on donnait”

► UN CHIEN ANDALOU (1929)
- “Des images irrationnelles”
- Buñuel et le groupe surréaliste
- Un succès inacceptable

► L’ÂGE D’OR (1930)
·Un film de mécènes
·Le scandale

►. LE SURREALISME

- L’écriture automatique
- Le cadavre exquis
- Le collage

► UNE SITUATION PARADOXALE

► BIBLIOGRAPHIE

Le surréalisme en peinture est assezaisément accessible par une visite dans les accrochages du Musée et par les très nombreuses reproductions d’œuvres de Salvador Dalí, de Max Ernst, de Joan Miró ou de Tanguy. Beaucoup moins connu est le cinéma surréaliste. S’il est vrai qu’on peut parfois qualifier, le plus souvent abusivement, telle séquence dans un film de “surréaliste”, les films qui appartiennent vraiment à l’école surréaliste sontrares et difficilement visibles.
Le fonds du Musée national d’art moderne compte au nombre de ses œuvres pratiquement tous les films réputés surréalistes: L’Étoile de mer et Le Mystère du château de Dé de Man Ray, La Coquille et le clergyman de Germaine Dulac, La Perle de Georges Hugnet, Dreams That Money Can Buy de Hans Richter. Outre ces titres, on y trouve les deux premiers films de LuisBuñuel, Un chien andalou et L’Âge d’or, deux chefs-d’œuvre incontestés et reconnus du surréalisme et du cinéma. Les rendre accessibles aux élèves est un apport d’une grande richesse à l’étude de Nadja d’André Breton, inscrit au programme de français des classes de Terminale L.
Le ciné-club scolaire du Centre Pompidou organise tout au long de l’année des projections présentées et commentées de cesdeux films majeurs.

LE CINEMA ET LE SURREALISME

Très tôt le cinéma a fasciné André Breton et ses amis. Si la musique a toujours laissé indifférents les membres du groupe surréaliste, si la peinture s’est imposée presque tardivement, le cinéma s’est trouvé, avant même que le groupe ne soit constitué, l’objet d’un culte fervent.

Le dandysme de l’anti-culture

Par sa violence, Fantômas(1913-1914), le film à épisodes de Louis Feuillade avait enthousiasmé les poètes et les peintres: Max Jacob, Picasso, André Breton, Aragon et Apollinaire, pour qui le cinéma était l’art populaire par excellence. À ce premier grand feuilleton succéda, en 1915-1916, Les Vampires dont le titre de chaque épisode était un pur enchantement pour les futurs surréalistes: La Tête coupée, La Bague qui tue, LesYeux qui fascinent, Le Maître de la foudre... Il ne faut voir là aucune démarche culturelle, ou cinéphile avant la lettre. Les jeunes surréalistes ignoraient très certainement le nom de Feuillade ou ne lui accordaient aucun prix. C’est l’héroïne qui les ensorcelle: Irma Vep, anagramme de “vampire”, interprétée par l’actrice Musidora dont le corps moulé de noir exacerbait les rêves du spectateur.André Breton lui lance, un soir de juillet 1917, un énorme bouquet de roses rouges sur la scène de Bobino où elle vient de jouer dans une pièce au titre de circonstance: Maillot noir ! et, pour Philippe Soupault, Musidora et Fantômas incarnaient les grands élans de la révolte et de l’amour fou. Musidora n’est pas sans rivale: l’Américaine Pearl White, l’héroïne des Mystères de New York (1915,Louis Gasnier), lui disputait la place dans le cœur des surréalistes. Nous sommes en plein cinéma populaire, avec son dosage coutumier de mystère, de violence et d’érotisme.

Il est vrai qu’à l’époque le cinéma n’était encore qu’un divertissement forain, malgré quelques tentatives assez emphatiques pour lui donner des lettres de noblesse à grand renfort d’acteurs de prestige et de scénaristes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Robert Desnos
  • Robert desnos
  • Robert Desnos
  • robert desnos
  • Robert desnos
  • Robert desnos
  • Robert desnos
  • robert desnos

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !