Roman

1426 mots 6 pages
Perception des messages subliminaux et de l'illusion dans l'art

Comment les artistes, le cinéma et la publicité nous induisent-il en erreur grâce à l'illusion et au messages subliminaux?

Depuis des siècles, les plus grands artistes prennent un malin plaisir à induire nos yeux en erreur notre cerveau nous trompe parfois.
Jouer avec ces "surprises" ont toujours intrigués les artistes. Ainsi ils ont tentés de faire passer des messages cachés.
Les auteurs de génie créent des œuvres qui donnent lieu à plusieurs interprétations. Avec des jeux d’ombres et couleurs, différentes illusions d’optiques sont créées. Suivant la manière dont on regarde une œuvre, on peut y découvrir, de façon énigmatique, d’autres choses qu'il est impossible de voir sans un minimum de concentration sur un point spécifique de l’œuvre. Souvent, il faudra aussi forcer les yeux et le cerveau à voir autre chose, il faudra parfois froncer les yeux pour découvrir l'image cachée.Des artistes en ont fait image de marque, une sorte de signature. Leurs intention était de faire passer un message personnel ou une idées. Et ceci a été aussi utilisé dans la publicité ou dans le cinéma pour nous donner envie d'acheter des produits ou encore voter pour des personnes soit une véritable propagande.

analyse artistique et historique de plusieurs artistes maitres de l'illusion :

Bernard Pras

Bernard Pras, né le 22 mars 1952 à Roumazières-Loubert en Charente, est un artiste plasticien français.
En 2001, il réalise le générique de la 26e Nuit des César sur la demande du réalisateur Arnaud Vincenti. Il réalise surtout diverses images connues de l'histoire de l'art (Crucifixion, van Gogh, Francis Bacon...), et de la société contemporaine (portraits d'Albert Einstein, Marilyn Monroe, Che Guevara, Mickey...).
Les œuvres de Bernard Pras n'illustre pas l'art du peintre mais l'extrême intelligence du regard sur les choses, il travaille à la main. Il appelle ces œuvres «inventaire », elles ce présentent

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages