Rome

Pages: 5 (1219 mots) Publié le: 29 janvier 2013
Une calculatrice, ou calculette, est une machine conçue pour simplifier, et fiabiliser, des opérations de calculs. D'abord mécanique, puis électromécanique, la machine à calculer est devenue électronique dans les années 1960, avec l'introduction de la première machine à calculer électronique en 1961, suivi d'une miniaturisation accélérée des circuits intégrés, qui aboutira à l'invention dupremier microprocesseur en 1971 et donc à une miniaturisation optimale (seulement limitée par la taille des touches et des boutons de commandes).
Les machines les plus simples, se limitent aux quatre Opérations arithmétiques usuelles, tandis que les calculatrices programmables les plus sophistiquées disposent d'une expressivité équivalente aux ordinateurs
En 1645, la première machine à calculer,introduite au grand public, la Pascaline, fait son apparition. Inventée par Blaise Pascal, elle lance le développement des machines à calculer.
En 1673 Leibniz présente une machine où une partie mobile se décale à chaque fois d'un cran vers la gauche (comme pour une multiplication à la main) .
En 1820, Thomas de Colmar invente la première machine à calculer industrielle, l'Arithmomètre, et lacommercialise en 1851.
Vers 1850, l'anglais Charles Babbage conçoit la Difference engine, prévue pour calculer des fonctions polynomiales et tabuler les résultats [1]. Toutefois, cette machine n'a pu être construite à l'époque en raison de problèmes mécaniques et financiers. Cependant,entre 1990 et la fin des années 2000[2] le Science Museum de Londres a construit deux exemplaires complètementfonctionnels de cette machine.
Vers 1901, les premières machines à dix touches font leur apparition aux États-Unis .
Entre 1820 et 1940, des milliers de brevets[3] sont pris pour des machines mécaniques, actionnées manuellement ou grâce à un moteur électrique.
En 1948, est introduite la Curta (machine à calculer portative ayant l'ergonomie d'un moulin à poivre, et une manivelle de moulin à café) capabled'effectuer les quatre opérations de base[4] et les racines carrées.
Le principal progrès de l’électricité a été de remplacer la "manivelle" des machines à calculer "à curseurs" par un moteur électrique. Ce moteur permettait de rendre les calculs moins pénibles et plus rapides. Contrairement aux machines à curseurs, elles imprimaient leurs calculs. Les calculatrices imprimantes étaient d'abordlimitées aux additions et aux soustractions (d'où leur nom d' "additionneuses"), puis les premières "multiplicatrices" apparurent au début des années 1960. Seul à cette époque (1963-1964), les constructeurs Ollivetti avec sa "Divisumma 24" et Remington avec sa "Pringtime", avaient mis sur le marché une "4 opérations imprimante".
Les premières calculatrices électroniques[5] ont été d'abord été debureau a cause de leur poids, de leur taille et de la nécessité de les alimenter sur le secteur. Leur affichage était fréquemment réalisé avec des tubes nixies. Ensuite sont apparu des appareils, parfois appelés « calculettes », alimentées par des piles ou des accumulateurs, et dont la particularité principale était d’être autonomes et de pouvoir tenir dans la poche.
Les premières calculatrices"grand public" sont apparues dans les années 1960 lorsque la miniaturisation des composants (avec en particulier les premiers circuits intégrés) et la baisse de leur coût ont permis de fabriquer des machines à calculer de petite taille alimentées par des piles ordinaires ou des batteries rechargeables.
En 1961, ANITA Mark VII et ANITA Mark VIII ce sont les premières calculatrices électroniques augrand public, il est composé de tubes à vide pour l'électronique et de Tube Nixie pour l'affichage[6].
En 1967, la société américaine Texas Instruments créa un premier prototype et en déposa le brevet.
En janvier 1971, la première véritable calculatrice de poche et électronique, avec un écran DEL est la LE-120A de Busicom[7].
En septembre 1971, la première calculatrice ayant été mise sur le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rome
  • rome
  • rome
  • Rome
  • Rome
  • Rome
  • Rome
  • Rome

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !