Ronsard, Sonnets pour Hélène, "Quand vous serez bien vieille", 1578

Pages: 6 (1292 mots) Publié le: 13 juin 2014
Ronsard, Sonnets pour Hélène, « Quand vous serez bien vieille », 1578

Considéré en son temps comme le prince des poètes et chef de file de la Pléiade, Ronsard (1524-1585) est célèbre pour avoir porté le sonnet à son excellence dans son premier recueil de poésies amoureuses consacrées à Cassandre en 1552. « Quand vous serez bien vieille »est un sonnet régulier d'alexandrins extraitdu recueil des Sonnets pour Hélène, composé en 1578.
lecture du texte
Dans ce poème, Ronsard reprend le thème traditionnel de « La belle heaumière » qui, devenue vieille, regrette d'avoir mal usé du temps qu'elle était jeune et belle. Il met sa poésie au service d'une stratégie amoureuse en conjurant Hélène d'aimer tant qu'il en est temps. On peut dès lors se demander si ce poème qui invite àl'amour n'est pas d'abord une affirmation du pouvoir de la poésie. Nous verrons donc comment le poète construit son entreprise de séduction pour remporter le cœur d'Hélène puis comment Ronsard chante la victoire de la poésie sur le temps et la mort.


Ce poème se présente comme une invitation à l'amour d'un « Je » que la première strophe permet d'assimiler au poète lui-même puisqu'ilinscrit son nom dans le propos imaginaire qu'il prête à Hélène dans le vers 4 : « Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle ! ». Sa fonction de poète est d'ailleurs annoncé dans le vers précédent avec l'expression « chantant mes vers » qui rappelle également le caractère lyrique de la poésie amoureuse et précisée avec le verbe « célébrer » qui souligne le but assigné à la poésie.
Ce« Je » qui apparaît pour la première fois en tête du vers 9, « Je serai sous la terre », est aussi un « je » amoureux comme indiqué au vers 12 avec les termes « regrettant mon amour ». Mais cet amoureux se heurte à l'indifférence et à la résistance de la belle Hélène comme le souligne par opposition « votre fier dédain » au second hémistiche de ce même vers.
Ce poème trouve donc sasource dans ce reproche à la belle qui refuse l'amour du poète et traduit la volonté de l'auteur de convaincre Hélène de lui céder.

L'ensemble du poème est au service de cette visée qui est exprimée dans les deux derniers vers, « Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain : / Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie. », et qui reprend le thème poétique du Carpe Diem, invitation àprofiter du moment présent. Cette invitation est insistante puisque trois impératifs se succèdent : « Vivez », dont le sens ici sous-entend « Aimez! », « n'attendez » et « cueillez ». Cette chute qui invite Hélène à profiter « dès aujourd'hui » de la vie, de la jeunesse pour ne pas regretter « demain », s'accompagne du motif floral traditionnel de la rose, « cueillez dès aujourd'hui les roses de lavie. », qui, par sa délicatesse et sa fraîcheur, est propre à symboliser le jeunesse, et dont le flétrissement rapide des pétales évoque la brièveté de la vie. Ce motif s'inscrit donc comme d'autres images du temps qui passe inexorablement et rapidement dans le thème littéraire, philosophique et artistique des Vanités.


Ces deux derniers vers, « Vivez, si m'en croyez, n'attendez àdemain : / Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie. » inscrivent le discours du poète dans le temps présent, et s'adressent donc à une femme encore jeune. De même, l'adjectif attribut « vieille », dans le premier vers ainsi que dans le onzième, qui se rapporte donc à Hélène, est employé dans une subordonnée circonstancielle de temps qui, implicitement, indique qu'elle est jeune. Enfin, lepropos imaginaire prêté par le poète à une Hélène qui, devenue vieille, parlerait d'elle au passé dans le vers 4, « Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle ! », est paradoxalement une façon de souligner sa beauté au moment où le poète lui adresse ses reproches et ses conseils.
Mais l'essentiel du poème consiste à projeter Hélène dans un futur qui lui fait perdre la totalité de ses...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ronsard « quand vous serez bien vieille », sonnets à hélène
  • Ronsard, sonnets pour helene, "quand vous serez bien vieille", lecture analytique
  • Ronsard, sonnets pour hélène " quand vous serez bien vielle "
  • quand vous serez bien vieille Ronsard
  • Quand vous serez bien vieille ronsard
  • Ronsard- quand vous serez bien vieille
  • Quand vous serez bien vieille ronsard
  • Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !