Rousseau

1830 mots 8 pages
Jean-Jacques Rousseau (1712 – 1778).
Il est né dans une famille protestante de Genève d’un père horloger violent, instable et d’une mère morte en le mettant au monde. Il est donc élevé par un pasteur, le pasteur Lambercier qui va lui donner une éducation assez austère. Il va très vite le confier à des maitres. Il travaille chez un greffier, un graveur, et il s’enfui. Il a eut une jeunesse malheureuse. En 1728, il est accueilli par Madame Warens qui possède la propriété Les Charmettes près d’Annecy. Cette jeunesse va le marquer. Toute sa vie sera faite de liaisons (amoureuses : Thérèse Levasseur avec qui il aura cinq enfants ; philosophiques : Diderot, Hume) et de ruptures (Thérèse Levasseur, d’Alembert et Voltaire). Cet homme est aussi un musicien, un herboriste, mais c’est surtout quelqu’un qui va partir à la recherche de son « moi », de son identité. Il terminera ses jours chez le marquis Gérardin à Ermenonville.
On peut distinguer trois périodes : * 1750 – 1755 : il publie deux discours : l’un sur la science, l’autre sur l’inégalité. Il est en période de réflexion critique sur la civilisation qui déprave l’homme. « L’homme nait bon, c’est la civilisation qui le déprave. » * 1761 – 1762 : il va publier trois ouvrages : La Nouvelle Héloïse, le Contrat Social, et un traité d’éducation : L’Émile. Ces trois ouvrages sont de véritables tentatives pour retrouver l’unité perdue de l’homme, par la vertu, la volonté générale (pour retrouve une unité politique) ou l’éducation. * 1765 – 1778 : Jean-Jacques Rousseau va publier trois ouvrages : Les Confessions, Les Dialogues, Les Rêveries du promeneur solitaire. Jean-Jacques Rousseau fait un plaidoyer politique à travers ces ouvrages.
1ère partie : Les deux œuvres politiques clefs.
I – Le discours de 1751 : Discours sur le progrès des sciences et des arts.
Ce discours va lui faire gagner un prix.
Pour Jean-Jacques Rousseau, le progrès des sciences et des arts n’est qu’une illusion parce que « l’homme était

en relation

  • Rousseau
    2135 mots | 9 pages
  • Rousseau
    612 mots | 3 pages
  • ROusseau
    406 mots | 2 pages
  • Rousseau
    1182 mots | 5 pages
  • Rousseau
    1222 mots | 5 pages
  • Rousseau
    594 mots | 3 pages
  • rousseau
    1460 mots | 6 pages
  • Rousseau
    49806 mots | 200 pages
  • Rousseau
    2887 mots | 12 pages
  • Rousseau
    743 mots | 3 pages