Sénèque les Bienfaits

Pages: 8 (1828 mots) Publié le: 11 janvier 2014
Être généreux avec autrui, est-ce une manière déguisée d’attendre quelque chose en retour, ne serait-ce qu’une reconnaissance ? Autrement dit, le don n’est-il qu’une forme d’échange intéressé ?

À la question de savoir si la générosité peut être désintéressée, le stoïcien Sénèque répond, dans cet extrait de l’ouvrage Les Bienfaits, que si l’on peut tirer une satisfaction à faire le Bien,l’intérêt reste secondaire par rapport à ce que pourrai être un « vil calcul » ; en ce sens la morale elle-même peut être désintéressée.

Pour établir sa démonstration, Sénèque commence par un raisonnement par l’absurde qui rend intenable toute position utilitariste. Il nuance ensuite son propos expliquant que s’il existe un plaisir à être généreux, cela ne fait pas du don une activitésystématiquement intéressée. Enfin, il conclut en illustrant sa thèse avec l’action du mourant qui fait son testament et qui, de toute évidence, ne peut en tirer de bénéfice.
1. L’hypothèse d’une générosité par calcul est intenable
A. L’hypothèse utilitariste

L’utilitarisme fait de l’utilité le critère principale de l’action morale : une action ne serait bonne que dans la mesure où elle s’associe à unavantage personnel. La philosophie épicurienne à laquelle s’oppose Sénèque dans ce texte prétend concilier vertu et plaisir, c’est un hédonisme : la générosité doit et peut exister pour le propre plaisir de celui qui la pratique.

Or la générosité, par définition, désigne l’attitude de celui qui donne volontiers. Chez Descartes, la générosité correspond même à la conscience du bon usage que l’onpeut faire à l’infini de sa volonté. Cette vertu morale serait la clé de toutes les autres, car elle indique que l’on peut toujours sacrifier ses intérêts égoïstes au nom du Bien.
B. Réfutation

Elle s’oppose ainsi au « vil calcul » d’une action faite par intérêt que dénonce ici Sénèque. En effet, être généreux pour se procurer égoïstement des avantages est une contradiction. Sénèque va donc faireune démonstration par l’absurde : si la générosité était une manière déguisée de répondre à ses intérêts alors il ne pourrait exister de don au voyageur qui s’en va définitivement, ou de don au mourant que je ne peux plus revoir non plus et qui, de la même manière, ne pourrait me rendre de services en échange intéressé.

Réciproquement, si je suis moi-même mourant, je ne pourrais bénéficierd’un quelconque avantage en retour. Dans ces situations où l’action ne peut se prolonger dans le temps, il n’est pas possible qu’elles fassent l’objet de calcul à long terme. Il y a donc des cas de dons qui, au-delà de la question de leur intention, ne peuvent de fait constituer un échange.

Ainsi, face à la thèse cynique qui fait de tout don généreux un calcul égoïste déguisé, Sénèque oppose dessituations de don qui ne peuvent, dans leur nature même, attendre un quelconque avantage en retour. Ne peut-on pas alors objecter que le plaisir de faire le bien est déjà une forme de calcul intéressé, comme par exemple « la bonne conscience » ?
2. Pourtant, la bienfaisance procure une forme 
de satisfaction
A. La thèse d’une morale intentionnelle

La question de Sénèque, qui est en réalité laquestion des fondements de la morale, porte sur la possibilité de faire le bien pour soi-même. La « bienfaisance » peut-elle être « désirable en soi », et non un moyen en vue d’une autre fin ? Sénèque pose ici les présupposés d’une morale intentionnelle telle qu’on peut la retrouver chez Kant.

En effet, pour Sénèque comme pour le philosophe allemand des Lumières, il s’agit d’appuyer l’actionvéritablement vertueuse sur un accord avec les principes de la raison. Le stoïcisme de Sénèque implique d’être en accord avec l’ordre rationnel du monde. Par conséquent, le bien ne peut être voulu que pour soi sous peine de ne pas exister. En ce sens le stoïcisme est bien un eudémonisme (doctrine qui affirme que l’action vertueuse coïncide avec le bonheur) sans être un hédonisme (doctrine qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Seneque
  • Seneque
  • Seneque
  • Qui est sénèque ?
  • Seneque
  • Les Bienfaits
  • J seneque
  • Sénèque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !