Sartre, L'existentialisme est un humanisme

Pages: 5 (1103 mots) Publié le: 3 janvier 2015
Voici donc un résumé suivi d’un commentaire de L’existentialisme est un Humanisme de Sartre



Les critiques de l’existentialisme sartrien
Les critiques marxistes :

Pour les marxistes, l’existentialisme est une philosophie de l’impuissance, inactive. Une philosophie bourgeoise et contemplative. Mais aussi une philosophie individualiste. Or, pour Sartre, sa philosophie est fondée surl’action libre et ne saurait être réduite à la contemplation propre aux philosophies théoriques. Le sujet sartrien se fait lui-même, il est donc tout entier action. Sartre critique aussi l’esprit de sérieux (qui consiste à contempler et à attendre que le destin humain soit inscrit dans le “Ciel des Idées”). Le reproche marxiste est donc balayé.

Sur le reproche individualiste, Sartre aura plus de malà rétorquer. Il ne le fera que plus tard, dans la Critique de la raison Dialectique, qui tentera de concilier la logique collective et l’approche centrée sur l’individu (notion de praxis). Sur le fond, on peut donner raison aux critiques marxistes : l’existentialisme est en effet un individualisme.

Les critiques catholiques :

Pour les philosophes catholiques, l’absence de Dieu retire àl’homme tout espoir et le condamne à vivre de manière absurde.

Or, si Sartre assume l’athéisme de sa pensée, il ne concède pas que sa philosophie soit nihiliste (absence de valeurs). Pour lui, l’homme est le créateur de ses propres valeurs.

Pour Sartre, l’idée d’un existentialisme chrétien (Jaspers, Kierkegaard, Pascal) est incohérente : si Dieu est, alors l’existence de l’homme n’est pluscontingente (existence qui peut ne pas avoir existé), elle devient nécessaire puisque l’essence précède dès lors l’existence. L’athéisme de Sartre est une exigence pour aller jusqu’au bout de la solitude de l’homme et sa responsabilité totale.

Sartre et l’existence
Sartre renverse la perspective classique depuis Platon, qui défend une approche essentialiste : l’essence précède l’existence, laphilosophie se doit ainsi chez les Grecs et leurs successeurs d’étudier l’Etre. Ainsi, dans la République de Platon, l’existence n’est qu’un mode secondaire, dérivé de l’Etre.

Ek-sistere, chez Sartre, signifie se projeter hors de soi. L’homme existe en ce qu’il n’est rien de défini, il devient ce qu’il a décidé d’être. L’homme crée son existence en se choisissant. La notion même de “nature humaine” estabsurde, puisque cela confère à l’homme une essence à laquelle l’homme ne peut pas s’arracher (seuls les objets ont une nature, une fonction déterminée, tel l’exemple du coupe-papier utilisé par Sartre dans la conférence). Les théoriciens de la nature font de l’homme un exemplaire, un homme-moyen, oubliant ainsi, selon Sartre, que le sens de l’homme est de créer du nouveau, de modifier la figuredu monde.

Sartre et la liberté
“L’homme est condamné à être libre”

Si la liberté humaine est absolue, le sujet est néanmoins engagé dans une situation donnée (facticité = fait d’être de telle manière). Mais c’est l’homme qui donne un sens à la situation. Ainsi, une situation n’est pas insupportable en soi, elle le devient parce qu’un projet de révolte lui a donné ce sens. “Jamais nousn’avons été aussi libres que sous l’Occupation“. Une situation tragique rend d’autant plus urgente l’action. Le monde n’est jamais que le miroir de ma liberté.

La liberté est vue par Sartre comme un pouvoir de néantisation, comme un dépassement du donné (l’homme est un “pour-soi”). Néantiser signifie créer des possible au sein du monde tel qu’il est, figé, c’est y introduire de la liberté.

“Etrecondamné à être libre, cela signifie qu’on ne saurait trouver à ma liberté d’autres limites qu’elle-même“. Ne pas choisir, c’est encore choisir (choisir de ne pas choisir). La seule limite à ma liberté est ma mort, laquelle transforme mon existence en essence, en être, en destin. Mourir c’est être (= ne plus exister)

L’homme vit pourtant mal cette situation de totale liberté. Il invente...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'existentialisme est un humanisme de sartre
  • L’existentialisme est un humanisme de sartre
  • L'existentialisme est un humanisme
  • Sartre : L'existentialisme est un humanisme
  • Sartre
  • L'existentialisme est un humanisme, sartre
  • Dissertation sartre l'existentialisme est un humanisme
  • sartre l'existentialisme est un humanisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !