sasala

Pages: 6 (1383 mots) Publié le: 6 novembre 2013
La Finance d'Emile

Retour à la page précédente

Bien public

Publié le 11 Janvier 2010 à 07:47

Les mots pour mettre l'économie au vert

Bien public
Un air sain est un bien public, parce que le fait pour moi d'en jouir ne le rend pas plus rare pour les autres et qu'on ne peut empêcher personne de respirer. En revanche, un cornet de frites est un bien privé: si je le mange, il n'y en aplus pour les autres. Le bien public est non rival (le fait que l'autre en bénéficie ne réduit pas mon utilité) et non exclusif (on ne peut pas se l'approprier pour son usage personnel et empêcher autrui d'un profiter). Le climat est un bien public, tout comme la biodiversité, une monnaie commune et stable, la sécurité ou l'Etat de droit. Mais ces biens publics ne tombent pas du ciel: ilsrésultent de règles, d'efforts, de compromis, d'interdits ou d'obligations, dont la justification est précisément qu'ils engendrent des effets bénéfiques pour tous.Hélas, les biens publics mondiaux ont du mal à émerger ou à être préservés (la biodiversité, le climat...), parce qu'il n'existe pas de gouvernement mondial chargé de les construire et de les entretenir. Il faut donc s'en remettre à la bonnevolonté des hommes et des institutions internationales, publiques ou privées. Ce qui, on le constate tous les jours, n'est pas gagné, car chaque groupe ou chaque nation, dans cette aff Actualités - Le Nouvel ObservateurSciences et avenirRue 89CinéobsTéléobsPourquoi docteurLe PlusSuivre ChallengesBoutiqueAcheter lemagazineEspaceabonnérechercherAller au menuAller au contenuAller à la rechercheMise àjour 23h13rechercherrechercherEntre initiésNewsletterActualitéEntrepriseEconomieBourseHigh TechAutoEmploiImmoPatrimoineLuxePratiqueTEMPS FORTSiPhone 5SiPhone 5CGooglePlaystation 4ACTUALITÉ > HIGH TECH > LES CHIFFRES QUI MONTRENT COMMENT FREE A CHANGÉ LE MARCHÉ DES TÉLÉCOMS

Les chiffres qui montrent comment Free a changé le marché des télécoms

Publié le 19-09-2013 à 12h22 - Mis à jour à15h01Par Jérôme Lefilliâtre

L'arrivée d'un quatrième opérateur mobile n'a ni diminué ni augmenté le chiffre d'affaires global des quatre opérateurs principaux. Mais les marges ont nettement baissé, pour Bouygues et SFR notamment.

4473224Réagir0Recevoir les alertes actualité(AFP)SUR LE MÊME SUJET» 11,2 millions de Français sont adeptes des forfaits low cost» Virgin Mobile se lance dans la 4G et leprêt de smartphone» Richard: "Orange gagne des clients sur SFR et Bouygues"Est-il possible de mesurer objectivement -ou, au moins, le plus objectivement possible- l’effet de Free Mobile sur le marché français des télécoms? Tentons de le faire en nous reportant aux résultats financiers du premier semestre 2013 publiés récemment par les quatre principaux opérateurs (Orange France, SFR, BouyguesTelecom et Free). Puis, comparons-les aux six premiers mois de 2011, avant l’arrivée de Free Mobile, et aux six premiers mois de 2012, qui marquent l’entrée de Free dans la bataille. Ainsi, il est possible de prendre un peu de recul sur cette question houleuse.Premier élément porté au débat: le chiffre d’affaires. Au premier semestre 2011, alors que Free n’est encore qu’un fournisseur d’accès àinternet (FAI), les revenus cumulés des quatre grands opérateurs atteignent 21,353 milliards d’euros. Deux ans plus tard, fin juin 2013, alors que Free est devenu un opérateur mobile, ils sont tombés à 19,308 milliards (voir graphique ci-dessous).Une baisse de 2 milliards du marché en trompe-l'oeilLa quatrième licence mobile est-elle seule responsable de cette contraction de 2 milliards d'euros dumarché (-10%)? Non. Les mesures réglementaires imposant, sur la période étudiée, des baisses de tarifs sur les terminaisons d'appel et le roaming européen ont eu en effet important sur les revenus. Exemple: Orange chiffre les pertes de recettes conséquentes à ces décisions à 289 millions d'euros au premier semestre 2012, puis 314 millions supplémentaires au premier semestre 2013.En combinant les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !