Sauve

4885 mots 20 pages
L’analyse des pratiques professionnelles : un outil d’évolution
Margot Phaneuf, inf., Ph. D.

Introduction
Les infirmières comme les enseignantes sont considérées comme des professionnelles du soin ou de l’enseignement, ce qui suppose des qualités et des responsabilités particulières de sérieux, de rigueur au travail, de discernement dans les jugements et de sentiment d’une identité qui leur est propre. Qu’elles soient auprès des malades ou des étudiantes, l’une comme l’autre, est en fin de compte, imputable de la qualité de leur travail à la société. Les malades, comme les parents et étudiants, ont envers elles des attentes élevées et bien définies quant à l’étendue de leurs connaissances théoriques et pratiques et au respect qu’elles manifestent pour ellesCe qui est attendu d’une professionnelle mêmes et pour les autres. De manière générale, on • Une formation poussée. attend d’elles qu’elles se • Des connaissances bien intégrées. réfèrent à une éthique qui • Une certaine autonomie d’action. oriente leurs valeurs, leur • Une attitude de respect pour soi et pour les autres. engagement et qu’elles • Une perception de son identité propre comme soient capables d’une professionnelle. réflexion critique, gage de • Un humanisme dans les interventions. leur évolution.

Les exigences du professionnalisme

Être professionnelle pose donc certaines exigences. Ce statut confère à la personne une relative autonomie de pratique ce qui signifie qu’à partir de certains savoirs et de certaines règles, la professionnelle possède une latitude dans sa conduite. En effet, dans ce travail, tout n’est pas dicté à l’avance, l’infirmière et l’enseignante évaluent les situations auxquelles elles doivent faire face et modulent leur intervention de manière appropriée aux objectifs proposés pour leur action. Cependant, le professionnalisme bien compris est exigeant. Il demande non seulement une qualité de performance exemplaire, mais il suppose également une interrogation soutenue sur

en relation

  • Sauve moi
    1560 mots | 7 pages
  • Comment est-il sauvé ?
    1197 mots | 5 pages
  • La foi sauve
    302 mots | 2 pages
  • Biographie andré sauvé
    1122 mots | 5 pages
  • Mademoiselle sauve-qui-peut
    1770 mots | 8 pages
  • une larme m'a sauvé
    958 mots | 4 pages
  • Sauve-moi guillaume musso
    822 mots | 4 pages
  • Sauve s Edward Bond
    539 mots | 3 pages
  • Sauve moi, guillaume musso
    264 mots | 2 pages
  • Tu me sauve la vie devoir !
    366 mots | 2 pages