Schumpeter , definition de l'entrepreneur

1854 mots 8 pages
La notion d’innovation, d’entrepreneur et manager selon Schumpeter
Un entrepreneur est un agent économique dont la fonction est de produire de nouvelles combinaisons productives. En ce sens l’entrepreneur est un innovateur qui a le gout de la prise de risque. Pour Schumpeter, l’entrepreneur gestionnaire et l’entrepreneur rentier ne sont pas dans une logique entrepreneuriale. Schumpeter insiste sur la notion de destruction créatrice. L’économie est en évolution permanente, et l’entrepreneur ne peut pas se reposer sur ses propres lauriers, il doit évoluer en permanence, ce qui implique la disparition de ce qui est obsolète.

Henry Ford est le prototype de l’entrepreneur, car il a pris des risques en investissant son propre argent, « production des voitures Ford t, système de rémunération confortable pour ses employés. Il a montré au début de sa carrière son sens des affaires.
La notion d’entrepreneuriat renvoie à un état d’esprit ou à une dynamique d’action. En ce sens l’entrepreneuriat couvre les mêmes qualités que l’on attribue communément à l’entrepreneur ; « prise de risque, esprit d’initiative, audace, pugnacité «. La dynamique d’action de l’entrepreneur réside dans sa capacité à faire advenir quelque chose de nouveau. La figure de l’entrepreneur se distingue de celle du manager sur de nombreux points : * Le premier écart porte sur la nature de l’investissement initial ; l’entrepreneur investi son propre argent, le manager agit dans le cadre du budget de l’entreprise, et doit maximiser une ressource limitée que celle-ci lui confie.

* L’entrepreneur choisit librement ses collaborateurs, c’est rarement le cas du manager

* L’entrepreneur étant son propre employeur, se donne les moyens de définir une vision novatrice, d’identifier les évolutions de son secteur, de mettre en œuvre des stratégies audacieuses à moyen et à long terme. Le manager a pour tâche de mettre en œuvre des orientations de politique général

en relation

  • Théorie de l'entrepreneur
    680 mots | 3 pages
  • Le rôle de l'entrepreneur
    2483 mots | 10 pages
  • Schumpeter
    3456 mots | 14 pages
  • L'entrepreneur, ce perturbateur
    608 mots | 3 pages
  • Economie de l'entrepreneur
    10295 mots | 42 pages
  • Orezza
    1116 mots | 5 pages
  • Schumpeter
    3785 mots | 16 pages
  • traduction
    4024 mots | 17 pages
  • Joseph schumpeter
    4583 mots | 19 pages
  • L'innovation chez schumpeter
    1646 mots | 7 pages