Ses.odt

819 mots 4 pages
Les phénomènes monétaires sont omniprésent dans les pays développer. Les médias traite régulièrement des taux d'intérêt de l'euro, du rythme, de l'inflation et de la dernière crise . La monnaie est donc un phénomène économique et sociale fondamentale essentielle a la compréhension du fonctionnement des économies de marché. La monnaie permet aux hommes de satisfaire leur besoins mais elle permet aussi de situer les hommes socialement

Les limites du troc vont ralentir le développement des échanges si les agents peuvent difficilement échanger ce qu'ils ont produit il ne seront pas conduit a augmenter leur production. Dans ce contexte il y a peu de chance que la quantité de richesse accessible a la population augmente. Cet obstacle a été surmonté en créant de la monnaie qui est un bien qui peut être échangé avec tous les autres bien. On dit que c'est un équivalent général.

Dans me troc il y a 2 flux réels et l'introduction monétaire.

La première fonction de la monnaie est d'être une unité de compte. Elle permet de mesurer et comparer la valeur de bien et services hétérogène. La seconde fonction est d'être un intermédiaire des échanges. Elle est accepté par tous en contrepartie de la livraison d'un bien ou d'un service. Elle supprime donc la difficulté du troc.

En introduisant la monnaie on passe de prix relatifs à prix absolue, ce qui signifie que chaque bien sera exprimé en une seule unité de compte : la monnaie. Il y aura autant de prix que de produit. Le passage des prix relatifs au prix absolue représente donc une économie d'information pour les agents

La valeur faciale du billet, c'est a dire la somme inscrite sur le billet de banque ne correspond pas au cout de fabrication du morceau de papier spécifique qu'est le billet de banque. La valeur accordé au billet, résulte donc d'une convention, d'un accord et de la confiance accordés à l'emmeteur du billet. C'est pour cela qu'on lui donne le nom de monnaie fiduciaire
La monnaie a une dimension sociale

en relation