Si la connaissance de soi est utopique, devons nous pour autant y renoncer ?

Pages: 2 (279 mots) Publié le: 4 janvier 2011
Si la connaissance de soi est utopique, devons nous pour autant y renoncer ?

L'homme a tout le temps voulu connaître sa place dans l'univers, se définirpar rapport à ce qui n'est pas lui. Mais si la connaissance de soi est un but extrêmement compliqué, devons-nous arrêter cette recherche ? Dans un premiertemps, nous étudierons pourquoi il faut renoncer à une connaissance de soi entière et la laisser au rang d'utopie, et ensuite nous verrons en quoi un être normalest obligé de se connaître en partie, globalement.

Tout d'abord, la connaissance de soi est une utopie et il vaut mieux y renoncer car à quoi bon continuerde vivre si nous n'avons plus rien à découvrir, car nous ressentons quelque chose de différent à chaque nouvelles choses que nous expérimentons, donc si nousne pouvons rien ressentir de nouveaux, de différents, cela n'est plus un but qui nous fait avancer de notre découverte de nous mais juste une réalité lassante.Mais, nous sommes obligés de nous connaître un minimum, autrement la notion de conscience n'existerait pas, la conscience fait qu'on se rend compte qu'onexiste, qu'on vaut quelque chose et si nous nous connaissons pas un minimum, il serait impossible d'avoir des buts et des envies dans la vie. Dans la vie detous les jours nous nous rendons compte de qui nous sommes juste en parlant avec nos amis, collègues …

Pour conclure, nous pouvons affirmer que laconnaissance complète de soi reste une utopie dangereuse mais nous sommes obligés de nous connaître un minimum pour réaliser que nous existons et ensuite de vivre.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Si la connaissance de soi est utopique devons-nous pour autant y renoncer ?
  • Si la connaissance de soi est utopique, devons-nous pour autant y renoncer ?
  • Si la connaissance de soi est utopique, devons-nous pour autant y renoncer ?
  • Si la connaissance de soi est utopique devons nous pour autant y renoncer ?
  • Si la connaissance de soi est utopique doit on pour autant y renoncer?
  • Autant pour moi
  • Si quelqu’un arrive à la connaissance, c’est bien souvent aux dépens de son bonheur
  • Si quelqu'un arrive à la connaissance, c'est bien souvent aux dépens de son bonheur.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !