Socio

3211 mots 13 pages
I. Introduction : les rapports intimes du corps et du pouvoir
L’organisation des sociétés s’organisent autour des corps. Le corps sexué en tant que vecteur de la reproduction biologique est pris d’emblée dans des rapports de pouvoir.
Le corps reproducteur
Godelier : Les rapports de parenté ne sont pas seulement des rapports entre les individus mais ce sont en même temps des rapports qui sont inscrits dans les individus (incorporés dans le corps et la conscience des individus). Il renvoie à l’analyse des systèmes de représentation de ce qu’est la procréation selon les sociétés. Il prend exemple sur la société des Baruya (société océanienne) : « Etre né Baruya c’est savoir que son corps a été fabriqué et nourrit dans le ventre de sa mère par le sperme de son père [ressemble à notre conception des choses] et qui a été achevé par le soleil avant que l’esprit d’un ou d’une ancêtre du lignage de son père ne vienne prendre possession de son corps [conception propre à leur société] ». Tous les membres d’une société adhèrent à un système de représentation qui définit la parenté.
Les rapports de parenté sont toujours support d’autre chose qu’eux-mêmes (au niveau politique, social, économique…). D’emblée la sexualité est prise dans des rapports de pouvoir qui définissent l’ordre social. Identifier la domination masculine, dans la plupart des sociétés ce sont les hommes qui ont le plus de pouvoir. Comme le dit Françoise Héritier « Seuls les corps féminins font des enfants des deux sexes. La femme est la ressource pour faire des enfants et des fils en particulier. » Il va devenir nécessaire pour les hommes de se les approprier et de les maintenir dans cette fonction. C’est une analyse évidemment caricaturale mais elle permet bien de montrer que la domination masculine est une domination à la foi sociale et sexuelle. Le rapport entre les sexes est un rapport politique puisqu’il est nécessaire de contrôler la sexualité pour contrôler l’ordre social.
Fonction sociale du

en relation

  • Socio
    411 mots | 2 pages
  • Socio
    4809 mots | 20 pages
  • Socio
    10573 mots | 43 pages
  • Socio
    11662 mots | 47 pages
  • Socio
    383 mots | 2 pages
  • Socio
    1207 mots | 5 pages
  • Socio
    14550 mots | 59 pages
  • Socio
    660 mots | 3 pages
  • Socio
    516 mots | 3 pages
  • socio
    1230 mots | 5 pages