Souba

Pages: 29 (7141 mots) Publié le: 25 juin 2014
La perdrix chantait à tue-tête chaque matin sur cette terre envahit par les hautes herbes :
« Soubalé, Soubalé
Souba ni mansaya
Qui a jamais vu une chèvre mordre un chien au Manden.
Souba ni mansaya. »
La perdrix continuait son chant :
« Manden, Manden, les Hommes du Manden sont finis.
Je n’entends plus que des pas, je ne vois plus d’hommes.
Soubalé, Soubalé.
Souba ni mansaya.Souba tu portes à l’intérieur de toi
des habits de lumière (Daoula Tiguiya)
Mais Souba tu ne le sais pas.
Souba ce que les vieux du Manden disaient autrefois, reste encore une vérité.
Souba l’enfance est une ignorance aussi profonde que la nuit noire. »
Ce matin là Souba ne sait pas pourquoi il avait suivit le vieux Sangoye dans la brousse. Il avait beaucoup d’affection et d’admirationpour ce vieux qui portait une grosse bosse sur son dos. Malgré sa très grande curiosité, quelque chose avait toujours retenu Souba pour demander au vieux Sangoye pourquoi il portait cette énorme bosse sur le dos.
Après que la perdrix eu finit de chanter sa chanson le vieux Sangoye se retourna et dit à Souba qui le suivait pas a pas dans les hautes herbes : « Souba tu as entendu la parole de laperdrix ? Le jour où tu comprendras le chant des oiseaux tu deviendras ce que tu es. »
Après de très agréables vacances passées chez ses grands-parents Souba était retourné en ville. Il avait sept ans et allait à l’école. Il avait auparavant beaucoup de choses à l’école. Il savait lire et écrire et s’initiait désormais à l’informatique. Souba faisait beaucoup de sport, allait au cinéma etorganisait des fêtes avec sa bande.
Souba aimait la moto et la vitesse
Quand il était petit, il découpait des images de motos pour les coller sur les murs de sa chambre.
Quand il eut seize ans, il demanda à son père de lui payer une moto
Son père accepta
Mais avant de lui donner la clef de la moto, son père lui dit :
« Souba fait attention à la moto, généralement quand on tombe d’une moto çafait très très mal. »
Comme le disent les gens du village, la parole du père et rentré par une oreille et est sortie aussitôt de l’autre. Souba était surtout heureux et fou de joie d’avoir eut enfin sa moto à laquelle il avait rêvé depuis des années
Et puis un jour arriva ce qui devait arriver… LA CHUTE
La chute
Souba se réveilla à l’hôpital après son évanouissement. Papa et maman étaientlà
Son père dit à Souba : « Pourquoi tu n’écoute jamais ce qu’on te dit ? »
A Souba de répondre : « Je ne sais vraiment pas papa. »
Après cet accident Souba avait changé. Il connut pour la première fois de sa vie la peur. L’envie de remonter sur sa moto et la peur de chuter.
Des années s’étaient écoulées depuis les dernières vacances au village. Il avait maintenant vingt et un ans.
Chosebizarre la parole du vieux Sangoye avait poussé dans sa tête comme une haute herbe au milieu de ses innombrables pensées.
« Le jour où tu comprendras le chant des oiseaux, tu deviendras ce que tu es », lui avait dit le vieux Sangoye un matin.
Souba méconnaissable
Rien n’allait plus comme d’habitude pour Souba. Il n’aimait plus ce qu’il aimait auparavant. En classe comme avec sa bande, ilétait très souvent dissipé, comme absent. Il ne voyait pas ce qui se passait autour de lui ; n’entendait pas ce qui se disait autour de lui. Ses notes à l’école devenaient catastrophiques. Sa bande ne lui procurait aucune joie. Souba restait des heures entières seul et tentait de comprendre le sens de la parole du vieux Sangoye.
Souba ne mangeait plus beaucoup et commençait à maigrir de façoninquiétante.
Son comportement devenait bizarre. Enfin il était devenu méconnaissable pour son entourage.
Puis vint un beau jour, il décida de dire ceci à son père :
« Papa je veux retourner au village pour revoir le vieux Sangoye. »
Son père ne parût pas surpris par cette demande de son fils. Il lui répondit tout simplement :
« Apprêtes tes bagages ; tu iras demain au village »
Le matin,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire de texte fin de la quete de souba

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !