Maupassant le gueux commentaire

2073 mots 9 pages
« Le Gueux » de Guy de Maupassant : commentaire En 1889, Guy de Maupassant a fait publier dans « L’Echo de Paris » une nouvelle intitulée « Le Gueux ». En quelques pages, Maupassant nous raconte un drame de la misère. Il a sélectionné avec soin chaque détail afin que le lecteur se retrouve pris au piège d’un récit qu’il ne pourra lâcher. Le genre de la nouvelle, de par sa brièveté, permet en quelques pages de dire l’essentiel et de conduire le lecteur vers une fin qui l’interpelle, une chute. L’histoire commence de façon abrupte : le début in media res nous plonge directement dans un constat désespéré :
Il avait connu des jours meilleurs.

Dès la 2e ligne, grâce à une anachronie rétrospective d’une quarantaine de lignes, tous les éléments nécessaires sont donnés au lecteur pour comprendre la situation. Ils forment la situation initiale du schéma narratif. L’histoire se déroule dans la campagne normande et raconte la vie d’un pauvre infirme devenu vagabond, Nicolas Toussaint. Enfant abandonné, il fut recueilli par un prêtre mais élevé sans amour et sans instruction. Estropié à 15 ans suite à un accident, il perdit dès lors tout espoir de trouver du travail pour subvenir à ses besoins. Pendant de longues années, il vécut de mendicité, dans une grande solitude et un grand mépris. On l’appelle d’ailleurs « Cloche », pour se moquer de sa démarche d’infirme. Seule une baronne lui manifesta un peu de compassion.
Au bout de quarante ans, voilà que les paysans refusent désormais de lui donner quoi que ce soit à manger, lassés de sa mendicité.
Depuis deux jours, il n'avait point mangé. Personne ne lui donnait plus rien. On ne voulait plus de lui à la fin.
C’est l’élément perturbateur du récit, celui qui explique le constat désolant de la première phrase Il avait connu des jours meilleurs et va faire basculer vers l’horreur la vie déjà si pénible de Cloche.

A partir de là, les événement sont racontés dans un ordre chronologique. Différentes péripéties

en relation

  • Commentaire littéraire le gueux - maupassant
    1777 mots | 8 pages
  • 08 09 08PREPA FINALE NVELLE AGMT 1
    2073 mots | 9 pages
  • la victime facile
    400 mots | 2 pages
  • Commentaire composé pierre et jean
    1316 mots | 6 pages
  • étude de bel qmi
    1624 mots | 7 pages
  • Guy de maupassant le gueux texte intégral et analyse
    3309 mots | 14 pages
  • Descriptif EAF
    930 mots | 4 pages
  • Aux champs
    44533 mots | 179 pages
  • Germinal
    1046 mots | 5 pages
  • Biographie de victor hugo
    5869 mots | 24 pages