Souffrance au travail

1633 mots 7 pages
LE PHÉNOMÈNE DE LA CONVERSION

M1 Psychologie sociale du travail et des organisations
Introduction
Le mot conversion vient du latin (conversio) qui signifie un retournement ou encore un changement de direction. Le phénomène fait donc référence a toute transposition ou changement. Le présent document portera sur l’explication du phénomène, l’évolution historique du phénomène ainsi que ses différents aspects.
La conversion peut consister d’un changement d’ordre mental (psychique) qui pourra aller de la simple modification d’une opinion jus qu’a une transformation totale de la personnalité.
Le mot latin conversio correspond en fait à deux mots grecs de sens différents, d'une part epistrophê qui signifie ‘changement d'orientation’ et implique l'idée d'un retour (retour à l'origine, retour à soi). D'autre part metanoïa qui signifie changement de pensée, repentir, et implique l'idée d'une mutation et d'une renaissance. Il y a donc, dans la notion de conversion, une opposition interne entre l'idée de « retour à l'origine » et l'idée de « renaissance ». Cette polarité fidélité-rupture a fortement marqué la conscience occidentale depuis l'apparition du christianisme.
Bien que la représentation que l'on se fait habituellement du phénomène de la conversion soit assez stéréotypée, ce phénomène n'en a pas moins subi une certaine évolution historique et il peut se manifester sous un grand nombre de formes différentes. Il faudra donc l'étudier sous de multiples perspectives : psychophysiologique, sociologique, historique, théologique, philosophique. À tous ces niveaux, le phénomène de la conversion reflète l'irréductible ambiguïté de la réalité humaine. D'une part il témoigne de la liberté de l'être humain, capable de se transformer totalement en réinterprétant son passé et son avenir.

LES FORMES HISTORIQUES DE LA CONVERSION

en relation

  • souffrance au travail
    1495 mots | 6 pages
  • La souffrance au travail
    703 mots | 3 pages
  • Souffrance au travail
    1012 mots | 5 pages
  • La souffrance au travail
    6029 mots | 25 pages
  • La souffrance au travail
    1182 mots | 5 pages
  • La souffrance au travail
    1068 mots | 5 pages
  • Souffrance au travail
    5800 mots | 24 pages
  • La souffrance au travail
    2742 mots | 11 pages
  • La souffrance au travail
    507 mots | 3 pages
  • La souffrance au travail
    8407 mots | 34 pages