Souffrance en france

Pages: 29 (7028 mots) Publié le: 9 juin 2012
« Souffrance en France » La banalisation de l’injustice sociale Christophe DEJOURS
Notes de Josiane Reymond sur le livre de Christophe Dejours. C.DEJOURS est psychiatre, psychanalyste, fondateur de la psycho dynamique du travail. C’est un chercheur, un spécialiste de la question du travail. La clinique du travail a démarré après la seconde guerre mondiale en France. On cherchait à identifier lesprocessus en cause dans les affections mentales liées au travail. En 93 C.DEJOURS propose une nouvelle théorie : la psycho dynamique du travail. Il cherche à comprendre comment les individus luttent pour maintenir leur équilibre mental malgré les contraintes des conditions de travail de plus en plus lourdes et intenables. C.DEJOURS développe une idée fondatrice : Par le travail, il se jouequelque chose d’important par rapport à la construction de l’identité. Travailler c’est faire l’expérience de ce qui résiste, de ce qui ne marche pas, c’est le travail vivant, d’invention. C.DEJOURS parle de la centralité du travail. Le travail est une production qui demande de développer des compétences, de la créativité, d’élaborer sans cesse des stratégies pour faire face à la confrontation au réel,pour résoudre les problèmes. Le travail c’est aussi l’apprentissage de la coopération, de la confrontation, de l’affirmation de soi, l’apprentissage du vivre ensemble. Le travail est donc déterminant dans l’évolution de l’individu et des rapports humains, ces apprentissages rayonnent sur l’ensemble de notre organisation collective, sur la société toute entière. Le travail peut être facteurd’accomplissement de soi et d’émancipation. Mais le travail peut aussi produire le pire. L’organisation du travail est toujours un lieu d’apprentissage ou de désertion des espaces politiques. « Souffrance en France, la banalisation de l’injustice sociale » explique comment les nouvelles formes d’organisations du travail dans nos systèmes de gouvernement néolibéraux ont des effets dévastateurs sur notresociété toute entière, comment on arrive à tolérer l’intolérable, comment chacun collabore dans le développement du malheur social. 1 Comment on arrive à tolérer l’intolérable?

En 1980, face à la crise croissante des emplois, les analystes politiques prévoyaient qu’on ne pourrait pas dépasser 4% de chômeurs dans la population active sans que surgisse une crise politique majeure, avec des troublessociaux qui pourraient déstabiliser la société toute entière. Depuis 1980, le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter alors que les réactions d’indignation et de mobilisation collective diminuent, et que se développent des réactions d’indifférence et de résignation face à l‘injustice et à la souffrance d‘autrui. La mobilisation, l’action collective, trouve sa principale source d’énergie dans lacolère contre la souffrance et l’injustice jugées intolérables. Le problème est donc la tolérance à l’injustice. C’est justement l’absence de réactions collectives de mobilisation qui rend possible la poursuite du développement du chômage et de ses dégâts psychologiques et sociaux. C.DEJOURS nous retrace étapes par étapes ce qui a contribué à cette perte de mobilisation, ce qui a construit lasolitude, ce qui a conduit à la désolation. 2 Le travail entre souffrance et plaisir. En quoi consiste cette souffrance dans le travail ?

On a tendance à croire que la souffrance dans le travail a été très atténuée voire complètement effacée par la mécanisation et la robotisation. Derrière la vitrine de toutes ces nouvelles technologies, il y a la souffrance de ceux dont on prétend qu’ils n’existentplus, mais qui restent en réalité nombreux et qui assument les innombrables tâches dangereuses pour la santé, dans des conditions peu différentes de celles d’antan, et parfois même aggravées par les infractions fréquentes au code du travail. Il y a la souffrance de ceux qui ont peur de ne pas donner satisfaction, de ne pas être à la hauteur des contraintes de l’organisation du travail. - 1...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Souffrance en france
  • La souffrance
  • La souffrance
  • La souffrance
  • Souffrance
  • La souffrance
  • Souffrance
  • La souffrance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !