St geneviève, une église marquée par l'histoire.

Pages: 9 (2206 mots) Publié le: 22 février 2011
St Geneviève, une église marquée par l'Histoire.


« Que le temple de la religion devienne le temple de la Patrie, que la tombe d'un grand homme devienne l'autel de la liberté. »

Problématique: De quelle manière les chamboulements architecturaux et picturaux subis par l'église St Geneviéve reflètent ils les bouleversements politiques et les differents régimes qu'a connu la France à partirdu XVIII ?

1. De St Geneviève au Panthéon, symbole du passage de la Monarchie catholique à la République athée.
A) Une construction parsemée d'embuches. (1744-1790)
B) L'église devient un temple républicain. (1790-1885)

2. Une construction qui évolue au fil des régimes politiques et de leurs idéaux.
A) Une église d'inspiration Greco-romaine qui devient une nécropole républicaine
B) Ledécorum liturgique et le symbolisme patriotique, des outils de pouvoir ?

I/ De St Geneviève au Panthéon, symbole du passage de la Monarchie catholique à la République athée.

A) Une construction parsemée d'embuches (1744-1790)
*L'origine de l'église remonte à 1744 alors que le roi Louis XV se trouvant à Metz est gravement malade. Il fait alors un voeu et promet qu'en cas de guérison il feraédifier une nouvelle église en lieu et place de l’ancienne abbaye Sainte-Geneviève, dans l'actuel 5éme Arrondissement de Paris, alors en ruines. (PS: Sainte Geneviève est une sainte catholique française ayant vecue au V siecle, patronne de la ville de Paris et accessoirement des gendarmes).
* Louis XV tient parole et par l'intermédiaire du marquis de Marigny, qui est enthousiasmé par le projetgreco-romain de Jacques Germain Soufflot, charge en 1755 cet architecte d'édifier le monument dont l'élaboration prendra près d'une décennie. (PS: Marigny est le frére de la Pompadour, favorite du Roi, et l'ami ainsi que le protecteur de Souflot, dans leur jeunesse ils ont voyagé ensemble en Italie) Les fondations sont creusées dès 1758 et le roi vient sur le chantier poser la premiere pierre del'édifice en 1764. Malheureusement, la construction s'avère très ardue car l'édifice se fendille alors que les difficultés financieres s'accumulent ce qui fit, paraît-il, mourir de tristesse un Soufflot disgracié en 1780. Le projet est alors repris par ses disciples, à savoir Maximilien Brémion, Jean Baptiste Rondelet et Soufflot le Romain qui finissent par achever la construction en 1790 peu après laRévolution Française, qui sacrifièrent une partie de l'originalité du projet de leur prédecesseur pour preserver la solidité de la structure.

B) L'église devient un panthéon républicain (1790-1885)
*Le 4 avril 1791, la toute jeune Assemblée Nationale décide, sur la proposition d’Emmanuel Pastoret, de fermer l'église qui n'est pas encore consacrée et de charger le député Antoine Quatremère deQuincy de modifier la structure de l'édifice, à peine achevé, pour en faire un monument laïque consacré à la mémoire des grands hommes de la nation. L'église devient ainsi le Panthéon, demeure des Dieux dans la mythologie grecque. (PS: Dans la pensée des Constituants, ces dieux étaient les citoyens dont les actions ou les mérites appelaient à la reconnaissance de la nation toute entière) Lesdépouilles de Mirabeau, Voltaire, Le Peletier de Saint-Fargeau, Joseph Bara et Marat seront les premières admises et sur le fronton du temple est placée l’inscription  : « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ». Au moment de la création du concept de Panthéon français, c’est l’Assemblée constituante qui décide de qui sera inhumé dans le Temple. La Convention de 1794 prendra le relais distinguantJean-Jacques Rousseau, mais retirant Mirabeau et plus tard Marat considéré comme des traitres.
*Au début du XIX sous le Premier Empire de Napoléon Bonaparte, les églises de France, fermées sous la Révolution, sont rendues au culte. Le Panthéon retrouve ainsi sa fonction et son appellation d'origine: église Sainte-Geneviève, le bâtiment est à la fois le lieu d’inhumation des grands hommes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Eglise st nazaire carcassonne
  • analyse église st-james, montréal
  • Marquee
  • Geneviève
  • Eglise
  • Eglise
  • Eglise
  • Eglise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !