Suffit-il dêtre conscient pour décider de sa vie

1500 mots 6 pages
SUJET
« Suffit-il d’être conscient pour décider de sa vie ? »

Ce qui fait la dignité, la fierté, de l’être humain, c’est qu’il est un être doué de conscience. En ce sens, et d’après Descartes, "la conscience est ce qui doit diriger nos actions". Il est donc légitime de s’interroger sur la capacité qu’aurait la conscience à nous rendre maitre de notre destin, de notre vie. Ainsi, « suffit-il d’être conscient pour décider de sa vie ? ». Autrement dit, peut-on se contenter d’avoir conscience de soi et du monde afin d’acter pour son existence ? Le sujet nous permet donc de mener plusieurs réflexions, la conscience, ou même la conscience seule, permet-elle à l’être humain d’agir comme il l’entend sur sa vie ? Et si elle ne suffit pas, sommes-nous déterminés ? Enfin, si nous sommes déterminés, par quoi le sommes-nous ? Dans une première partie, nous nous intéresserons à l’influence que peut avoir la conscience de soi et du monde, dans notre vie, en commençant par la définir, puis, en démontrant en quoi elle peut être un instrument actif des décisions que l’on prend. Dans une deuxième partie, il s’agira de prouver que même si la conscience est à la base même d’une partie de nos choix, elle n’est pas la seule à agir sur notre vie, d’abord en définissant l’inconscient, puis en énonçant les manifestations de l’inconscient et leurs conséquences. Dans une troisième partie, nous élargirons le sujet et nous nous demanderons si, nous sommes réellement libres, pour décider de nos vies, et si, des influences sociétales, idéologiques, ou même des dogmes ne sont pas à l’origine de certaines décisions prises, et déterminées.

Certes, être conscient peut, à priori, suffire à décider de sa vie, car, si nous avons une conscience, nous pouvons percevoir ce qu’il y a de psychiques en nous, mais aussi autour de nous, et il nous serait permis, grâce à elle et en fonction de ces éléments, d’être juge et arbitre de nos décisions, et de notre vie. L’homme est, en

en relation

  • Cour droit civil l1
    7304 mots | 30 pages
  • Dolto
    8893 mots | 36 pages
  • Td droit penal
    9126 mots | 37 pages
  • Droit civil
    28512 mots | 115 pages
  • 95 Celine
    11973 mots | 48 pages
  • Louis ferdinand céline
    12707 mots | 51 pages
  • droit
    14403 mots | 58 pages
  • Code civil
    21881 mots | 88 pages
  • Introduction au droit
    51690 mots | 207 pages
  • Marketing international
    31173 mots | 125 pages