suprimer la nature est-ce le but de l'éducation

1751 mots 8 pages
1) oui car nature et culture s'opposent def nature (iné) education (culture l'acquis)
2) non car elle developpe notre nature def nature (essence) education (culture comme developpement
::::::::::
mm m mù:,;;;;;;;nhjhujhjlmgoplqsfw isrjio zçr zuirza kl eqai rioz qPar « nature », on peut entendre toutes ces caractéristiques que nous possédons du simple fait de notre appartenance à une espèce déterminée. Elle serait à la fois innée et biologique.

Cependant, il ne faut pas oublier que le propre de tout organisme vivant est de se développer et que tout développement est le produit d’une interaction entre un état donné et un environnement. Notre nature serait donc non seulement ce qui nous est donné au départ, mais aussi ce qui est acquis au cours d’un développement considéré comme normal pour l’espèce.

Mais qu’est-ce qu’un développement normal pour un être humain ? L’enfant sauvage, Victor de l’Aveyron, est-il normal, par exemple ?

2. Notre nature : notre culture

Tous les actes, tous les événements, même les plus élémentaires et les plus « naturels » de l'être humain, comme naître, se nourrir, dormir, mourir... sont toujours accompagnés de rites, de cérémonies, de règles et de choix non biologiquement déterminés. Par exemple, il faut manger pour vivre : c’est un déterminisme biologique. Mais ce que l’on mange, la façon dont on le mange, l’horaire des repas etc. dépendent pour l’essentiel des habitudes et des traditions de la société à laquelle l’individu appartient.

C’est en ce sens qu’Émile Durkheim (théoricien français du XXe siècle, fondateur de la sociologie) dit que les institutions, comme faits de culture, se "surajoutent" à notre nature. Ainsi, il est de la nature humaine de développer des cultures. À l’hérédité biologique s’ajoute l’héritage social. Ce phénomène se retrouve d’ailleurs à des degrés divers chez d’autres animaux sociaux.

3. Critère du culturel et relativité des cultures

À la limite, tout est naturel. Rien de ce qui

en relation

  • Développement durable
    2095 mots | 9 pages
  • Nouvelle donne mondiale
    6770 mots | 28 pages
  • Droit civil
    28330 mots | 114 pages
  • Droit administratif compare I
    7466 mots | 30 pages
  • Critique èpistèmologique
    98728 mots | 395 pages
  • Regimes matrimoniaux l3 paris xi
    42952 mots | 172 pages
  • Dissertation
    16262 mots | 66 pages
  • Compabilité national
    41355 mots | 166 pages
  • Economie
    20883 mots | 84 pages
  • LE NOUVEAU SYSTEME DE COMPTABILITE NATIONALE AU MAROC
    40496 mots | 162 pages