Surréalisme

1270 mots 6 pages
* Le surréalisme

I) La naissance du surréalisme
Il n’est pas une école littéraire ni un mouvement. Le réduire à ceci serait trahir son esprit. Il a voulu être une révolution esthétique , une insurrection de l’esprit , une revendication de liberté absolue dans la création ( --- = sorte de violence)
Sa genèse : les surréalistes sont des novateurs mais aussi des héritiers. On peut voir le surréalisme comme un prolongement du romantisme ( allemand) qu’il pousse à l’extrême.
Quelques romantiques Allemand : Novalis , Hölderlin , Arnim. ouvrage sur le romantisme Allemand : L’âme romantique et le rêve- Albert Béguin
Le surréalisme va hériter du romantisme : un nouveau langage , la solitude pour le rêve , pour le contact avec la nature et pour le mystère , l’exploration des profondeurs de l’univers et de l’être , le développement du fantastique -> ( avec Sade , le roman noir , Edgard Poe) et les poètes maudits ( Rimbaud , Baudelaire , Lautréamont , Alfred Jarry)

Le surréalisme va s’intéresser à la pensée primitive , magique et toutes les formes de pensées liées à l’occultisme , l’ésotérisme.

- les deux grand précurseurs : Freud & Apollinaire. * Freud : il révèle les richesses de l’inconscient en montrant que notre conscience claire est surtout une conscience sociale et utilitaire. Cette conscience masque et refoule le MOI profond , qui est essentiel.
Cette inconscience Freudienne va être appliquée par les surréalistes à la littérature. ( Bien que Rimbaud l’ai déjà fait : « JE est un autre »)
Nous pouvons rapprocher cela du « moi orphique » de Charles Mauron. Car le MOI créateur descend dans le MOI sombre , pour faire ressurgir le passé , la mémoire , comme l’a fait Orphée.
Les surréalistes vont utiliser les richesses de l’inconscience et l’écriture surréaliste devient donc très difficile d’accès.

* Apollinaire : Les surréalistes vont aimer son goût de la surprise , ses jeux avec le langage , le merveilleux qu’il est capable de découvrir

en relation

  • Surréalisme
    2848 mots | 12 pages
  • Le surréalisme
    1653 mots | 7 pages
  • Le Surréalisme
    8217 mots | 33 pages
  • Surrealisme
    3360 mots | 14 pages
  • Surréalisme
    490 mots | 2 pages
  • Le surréalisme
    502 mots | 3 pages
  • Le surréalisme
    2448 mots | 10 pages
  • Le surréalisme
    872 mots | 4 pages
  • Le surréalisme
    4329 mots | 18 pages
  • Surréalisme
    1515 mots | 7 pages