Talleyrand

1300 mots 6 pages
Charles-Maurice de
TALLEYRAND
et le Congrès de Vienne.

Table des matières.

I. Biographie.
II. Le Congrès de Vienne.

I. Biographie

Charles-Maurice de Talleyrand est né le 2 février 1754 à Paris, issu d’une famille de la très haute noblesse dont les origines remontent au Xième siècle. Ses parents sont membre de la branche cadette de la famille et sont donc sans grande fortune, bien qu’ils occupent des charges importantes à la cour pendant le règne de Louis XV.

Victime d’une maladie génétique, le syndrome de Marfan, il naît avec un pied-bot, ce qui détermina le reste de sa carrière. En effet, cette infirmité lui vaut de ne pas pouvoir accéder aux fonctions militaires et d'être destitué de son droit d’aînesse par ses parents, qui le destinent alors à une carrière ecclésiastique. Ainsi, il perd le titre, la majeure partie des biens et la possibilité de transmettre à ses enfants le patrimoine de la famille.

Il est mis chez une nourrice jusqu’à l’âge de quatre ans puis envoyé à Chalais en Charente chez son arrière grand-mère, la princesse de Chalais. Ensuite, en 1769, il est envoyé chez son oncle, Alexandre Angélique de Talleyrand-Périgord, archevêque de Reims, et en 1770, il entre enfin au grand séminaire de Saint-Sulpice où il demeure cinq ans.

Là commence alors sa carrière ecclésiastique. En 1774, Talleyrand reçoit les Ordres Mineurs. L’année suivante, il assiste au sacre de Louis XVI.

Il obtient ensuite sa licence de théologique à la Sorbonne, plus grâce à son nom qu’à son travail, ce qui l’amène à être ordonné prêtre à 25 ans. Il est ensuite nommé Angent Général du Clergé auprès de l’administration royale, où il est chargé de défendre les biens et les privilèges de l’Eglise face aux besoins d’argent de Louis XVI, endetté suite à l’expédition aux Amériques. Grâce à cette fonction, il s'initie à la finance et à la diplomatie, prend connaissance de l'étendue de la richesse du clergé et noue de nombreuses relations parmi les hommes

en relation

  • Talleyrand
    788 mots | 4 pages
  • talleyrand
    1824 mots | 8 pages
  • Commentaire talleyrand
    1273 mots | 6 pages
  • Talleyrand , biographie
    1081 mots | 5 pages
  • Rapport Talleyrand
    1381 mots | 6 pages
  • Intro texte de Talleyrand
    342 mots | 2 pages
  • Europe de talleyrand
    598 mots | 3 pages
  • L'oeuvre européenne de talleyrand
    4539 mots | 19 pages
  • Mémoires du prince de talleyrand-commentaire
    1282 mots | 6 pages
  • Le souper
    876 mots | 4 pages