taux d'interet

1559 mots 7 pages
Correction de la dissertation
« Des faibles taux d’intérêt sont ils une condition de la croissance économique ? »
En mars 2003, d’après le document 2, la BCE a baissé son principal taux directeur d’un quart de point. A cette époque les risques de conflit en Irak pesaient sur le climat économique. Cette baisse du taux d’intérêt avait pour but de « doper » l’activité économique. La BCE a cherché à jouer sur la psychologie des agents économiques, en particulier à améliorer leurs anticipations dont on connaît l’importance sur le climat économique et donc sur la croissance. De la même façon, face à la crise financière de l’automne 2008 les banques centrales ont baissé fortement leur taux d’intérêt dans le but de limiter le recul de la croissance. Le taux d’intérêt est la rémunération du préteur. On raisonne en général en taux réel c'est-à-dire déflaté. C’est la banque centrale qui fixe les taux directeurs auquel elle refinance les banques qui elles même accordent des crédits aux agents économiques. D’autre part les taux d’intérêt à long terme sont fixés par les prêteurs en fonction du risque que présente l’emprunteur. On peut se demander quelle est la relation entre le niveau des taux d’intérêt et la croissance économique ? En théorie une baisse des taux d’intérêt doit favoriser la croissance économique mais on peut se demander si cette baisse est suffisante. Dans une première partie on verra comment un faible niveau des taux d’intérêt est une condition de la croissance économique puis dans une seconde partie on en quoi ce n’est pas une condition suffisante.
Un faible niveau des taux d’intérêt permet, en principe, de stimuler l’investissement (A) et la consommation des ménages (B).
La relation entre taux d’intérêt et investissement passe tout d’abord par la notion de profitabilité. Comme le montre le document 4 la profitabilité est la différence entre la rentabilité et le taux d’intérêt. La rentabilité d’un investissement est le rapport entre le profit

en relation

  • Les taux d'intérêt
    1645 mots | 7 pages
  • taux d'interet
    1581 mots | 7 pages
  • Les taux d'intérêt
    2161 mots | 9 pages
  • Taux d'interet
    962 mots | 4 pages
  • Ses taux d'interet
    590 mots | 3 pages
  • Le taux d'interet
    2475 mots | 10 pages
  • Les taux d'interêt
    258 mots | 2 pages
  • Taux d'intéret
    2155 mots | 9 pages
  • Taux d'interet
    335 mots | 2 pages
  • Les taux d'intérêt
    514 mots | 3 pages