Technologie

848 mots 4 pages
L'intégration réussie des immigrés
L'immigration déclenche des peurs assez fortes pour justifier des pratiques douteuses pour s'en protéger, des arrestations aux portes des écoles françaises au mur qui s'élève à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Pourtant, tous les travaux des économistes le montrent, l'intensité de ces réactions de rejet apparaît complètement disproportionnée avec l'impact économique des migrants sur la population locale. L'économiste américain David Card montre ainsi que même des vagues d'immigration massive (comme l'arrivé de boat people cubains sur les côtes de Floride) ne se sont pas traduites par des baisses de salaires ou d'emplois pour la population locale. Plus récemment, Patricia Cortes montre qu'une augmentation du nombre d'immigrants crée une baisse des prix dans les secteurs où les immigrants sont concentrés (services, alimentation, garde d'enfants), ce qui bénéficie à la population locale. Les raisons économiques ne semblent donc pas une raison suffisante à la méfiance persistante envers les immigrants. Celle-ci semble prendre sa source pour partie dans le sentiment que chaque nouvelle vague d'immigration est unique et inassimilable. La présence de ces étrangers met donc en danger la fabrique même de nos sociétés. Ainsi, les immigrants italiens du XIXe siècle irritaient les prolétaires français par leur religiosité ostentatoire (on les surnommait les «christos»). Aujourd'hui, Samuel Huntington, l'un des chercheurs en sciences politiques les plus connus aux Etats-Unis, prédit que la nouvelle vague d'immigration latino-américaine est essentiellement inassimilable, car trop éloignée des valeurs «traditionnelles» américaines (anglo-saxonnes et protestantes). Cette incapacité fondamentale à s'adapter est selon lui un exemple du «choc des civilisations» : les grands conflits du XIXe siècle auront lieu selon des lignes religieuses, huit grandes «religions» se disputant le monde. En Europe, c'est l'immigration musulmane qui est

en relation

  • Technologie
    1670 mots | 7 pages
  • technologie
    855 mots | 4 pages
  • technologie
    4248 mots | 17 pages
  • la technologie
    664 mots | 3 pages
  • Technologie
    426 mots | 2 pages
  • les technologies
    8501 mots | 35 pages
  • Les technologies
    407 mots | 2 pages
  • technologie
    5957 mots | 24 pages
  • Technologie
    1561 mots | 7 pages
  • Technologie
    475 mots | 2 pages