Théâtre classique

533 mots 3 pages
Théâtre classique
Superposition des courant baroque et classique au XVII. Du point de vue de la chronologie le classicisme est très restreint : de 1660 à 1685. A partir de cette période il se produit un crépuscule du classicisme parce que la prédominance du point de vu de la littérature, architecture peinture commence à décliner.
Latin : tout ce qui est excellent
A partir de 1680 Richelet ; tout ce qui est digne d’être enseigné dans les classes, tout type de modèle : les auteurs de l’Antiquité. A partir du XIX terme classique utilisé en opposition au romantisme du XVIII.
Il faut aussi penser à une tendance esthétique jugée supérieure aux autres qui fait référence à n’importe quel type d’auteur qui viendrait enrichir l’humanité toute entière, qui nous permet de passer du concret à l’universel, d’une atemporalité et de codifications. Un auteur qui se renouvelle constamment avec le temps et qui va promouvoir une codification stylistique qui doit être transmise. C’est un idéal fait autour d’un équilibre, d’une mesure et d’une harmonie conceptuelle. Peut donc s’appliquer à tous les arts.
Pourquoi s’impose-t-il pendant la seconde moitié du siècle ?
Entre 1648 et 53 : révolte des bourgeoise envers les nobles : la fronde. La cour se regroupe à Versailles air de stabilité très favorable à la construction artistique et à l’évolution de l’état totalitaire monarchique. Expansion et domination économique et militaire de la France en Europe. Au centre des équilibres européen et symbole d’une période artistique exceptionnelle.
Ce classicisme est un retour aux modèles de l’antiquité, d’une revendication de la langue nationale qui doit toujours imiter le potentiel du latin qui est considéré comme la langue noble. Cela rend la langue française plus complexe du point de vu de la syntaxe, c’est une période de légiférassions de l’art. On parle de la rime pour l’œil : obsession pour la perfection virtuelle : la rime doit être auditive et visuelle, on parle alors de rime

en relation

  • Théâtre classique
    1321 mots | 6 pages
  • Le théatre classique
    1471 mots | 6 pages
  • Le théâtre classique
    366 mots | 2 pages
  • theatre classique
    1850 mots | 8 pages
  • Le théâtre classique
    1249 mots | 5 pages
  • Le théâtre classique
    719 mots | 3 pages
  • Théatre classique
    493 mots | 2 pages
  • Le théâtre classique
    734 mots | 3 pages
  • le théatre classique
    1024 mots | 5 pages
  • Le théâtre classique
    1318 mots | 6 pages