Théorie littéraire

5435 mots 22 pages
Théorie littéraire (Belin)

La notion de rhétorique

Un rhéteur est un spécialiste de la parole. La réflexion est quelque chose de vivant, comme la rhétorique. La parole est d'abord orale. Jusqu'au XVIIe siècle les fables ont été récitées, lues.

Réflexion sur l'art de parler, l'art décrire (distinction tardive, dès le XVIIIe siècle). Elle naît de l'usage public de la parole. La rhétorique, comme tout autre concept, a une naissance. Aristote écrit La Rhétorique dans le contexte de la démocratie athénienne, sous Périclès. Cet art de la parole a une muse, Polymnie, muse de l'éloquence.

Aristote

« La rhétorique est l'antistrophe de la dialectique » (livre I, Poétique) revient à « la rhétorique est l'analogue de la dialectique ». Une strophe est, dans le théâtre antique, lorsque le chœur se met à chanter en faisant le tour de l'amphithéâtre. Il s'agit donc de faire un tour. L'antistrophe se résume en son contraire dans le sens où le chœur exécute le tour mais en sens inverse. La dialectique est l'art de réfléchir sur l'art de parler sans réfléchir, sur l'art de raisonner. C'est un art qui vise à convaincre, persuader. On persuade par les morts et la raison. On ne dissocie pas la parole et la raison. Le logos est à la fois la parole et la raison. C'est une parole habitée par la réflexion. Le logos rassemble les deux entités. Au XVIIe siècle c'est Descartes le pilier de cette instance.

Aristote refuse dans un premier temps qu'il y eut des spécialistes de la parole, « la dialectique et la rhétorique ne requièrent aucune science spéciale ». Tout le monde est capable de parler, de raisonner. Ce n'est pas une science (au sens théorique du terme) mais il s'agit tout de même d'une technique (techné : savoir-faire, artisanat, art). Aristote est le père de la rhétorique. Quand il écrit la Rhétorique et la Poétique il répond à Platon qui associe la rhétorique à l'art de raisonner de travers.

Socrate

Phèdre, Platon, « De la beauté » (dans la forme écrite,

en relation

  • théorie littéraire
    482 mots | 2 pages
  • théorie littéraire
    1768 mots | 8 pages
  • Pour une theorie de la reproduction litteraire
    5155 mots | 21 pages
  • Théorie littéraire roland barthes
    294 mots | 2 pages
  • La théorie sémiotique littéraire de michael riffaterre
    4931 mots | 20 pages
  • Grâce aux deux poèmes étudiés (le lac et l’isolement), dégager les principaux thèmes traités et définir la mélancolie de lamartine (registre, champs lexicaux, ponctuation, temps verbaux, figure de style).
    4310 mots | 18 pages
  • Forme, style et genre littéraire
    2612 mots | 11 pages
  • Littérature comparée
    858 mots | 4 pages
  • Le démon de la théorie
    6907 mots | 28 pages
  • la sociologie de la littérature
    771 mots | 4 pages