Tous innocents

Pages: 14 (3374 mots) Publié le: 17 février 2013
Tous innocents.
Je m’appelle Pierre, j’étais flic dans les Pyrénées Atlantique, à Pau. J’enquêtais sur une série de meurtres à répétition, un serial killer qui nous filait entre les doigts à chaque fois que l’on pensait l’avoir arrêté. Tout avait commencé par un meurtre, banal, d’une jeune fille de 18 ans, originaire du quartier de Saragosse, découverte égorgée dans un son appartement. Tuée desang froid, on avait découvert le cadavre d'un homme un peu plus loin, sûrement celui du meurtrier, mort d’une balle dans la tête. On a pensé à un suicide, mais l’autopsie révélait des traces de coups et autres blessures, on avait voulu faire passer sa mort pour un suicide… Mais pourquoi ? Le deuxième meurtre survint une semaine après, dans l'usine de tramways; encore un lieu dépourvu d’un accueilchaleureux. Moi et Jean, qui était mon coéquipier, étions chargés de l’affaire. Mais dans l’usine, ce qui semblait être une mission de routine, se révéla tragique. Le meurtrier se trouvait encore sur les lieux. La découverte du cadavre d’une jeune fille, nue, encore une, et poignardée de nombreux coups de couteaux, s’ensuivit d’une fusillade. Jean n’assura pas ses arrières… J’avais juste entendules coups de feu, puis, après avoir appelé des renforts, Jean et le meurtrier étaient introuvables. Les flics du poste avaient déclaré Jean mort, l’assassin avait sûrement emmené son corps. Tout cela me paraissait louche… La perte d’un équipier fut dure et je n’étais plus dans le coup. On m’avait retiré mes fonctions durant quelques temps, j’en avais pris un sacré coup. Mais, je ne pouvais pasrenoncer alors que cet enfoiré était toujours en cavale, qu’il allait remettre ça et que ses crimes resteraient impunis. Je ne voulais pas que quelqu’un d’autre que moi s’occupe de l’affaire. Je voulais venger Jean. C’est pourquoi, il y avait à peu près une semaine, j’avais repris du service En vérité, on m’avait convoqué pour une affaire de meurtre. Ils pensaient que c’était le même auteur des faitset qu’il avait un rapport avec l’assassin de Jean. J’étais seul sur l’affaire, je ne voulais pas prendre le risque de perdre un autre équipier.J’étais en route pour le poste, afin de prendre connaissance des indices et du rapport. Il pleuvait, depuis bientôt trois jours, un temps à ne pas mettre un chien dehors… Je descendis de la voiture et en allumai une, j’étais stressé. Je rentrais, saluaisles anciens, les bleus et j’aperçus ce vieux John près de mon bureau. Je lui serrais la main et nous nous échangions quelques mots. Il me fit comprendre que le patron voulait me voir. Je pris le chemin du bureau. Il se trouvait au bout de couloir, Jerry m'y attendait, pour me donner une mission, comme au bon vieux temps, il me vit et dit :« - Ah ! Pierre, entres vas-y, un café ?- Non, merci, jeviens juste pour me mettre au parfum, qu’est ce que l’on a ?- Hum… ah oui, tu es sûr que ça va ?- Ouais ouais ! Allez dis moi ce qu’il en est…- Ok, comme tu veux, tiens, déjà, voilà ton arme, un dernier modèle, plus léger plus..- Non merci Jerry, je veux juste le mien, et ma carte de fonctionnaire de Police s’il te plaît. Désolé d’avoir haussé le ton.- Bah, c’est rien, mais pas une deuxième fois, jesuis quand même ton supérieur, mais je te comprends, tu approches la quarantaine, t’es plus tout jeune, tu es stressé, tu vas tenir le coup, t’es sûr ?Jerry me tendit ma carte et mon arme.- J’ai pas le choix, il faut que je mette la main sur ce salaud. J’ai toujours fait mon boulot du mieux que je le pouvais, pas pour moi, mais pour tous ces gens qui dorment paisiblement la nuit, parce que desgars comme moi font bien leur taf, parce que j’ai toujours fait ce que la police m’a demandé, et que, même si j’ai pas encore de gosses, la simple idée de ce que ces déjantés pourraient leurs faire me retourne les tripes. Quand j’ai perdu Jean, je n’avais plus personne à part ma femme. C’était l’enfer de me réveiller chaque matin et de me demander pourquoi j’étais encore là, mais j’en suis sorti…...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Innocent les fruits tous nus
  • Innocent
  • Innocent
  • innocent
  • Innocent
  • Innocent
  • Innocent
  • Hôpital des innocents

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !