Travail

928 mots 4 pages
I – L’impact environnemental de la voiture electrique dépend du mix énergétique de chaque pays Il apparaît que le bilan environnemental de la voiture électrique est avant tout le bilan de la filière électrique de chaque pays. Chaque type d’énergie génère un certain nombre de grammes de CO2 par kilowattheure produit. En fonction du mix énergétique de chaque région, l’impact environnemental des kilowattheures produits dans les différents pays peut être dressé. Il reste alors à mettre en relation la consommation de la voiture électrique par kilomètre parcouru à celle d’une voiture thermique.
Schéma
Le bilan environnemental semble donc être très favorable à la voiture électrique. Dans la plus part des cas, le véhicule électrique permettrait une réduction significative des émissions de CO2. Au pire, la voiture électrique ne génère pas plus d’émissions de carbone qu’un véhicule thermique. Dans le cadre d’une source d’énergie thermique, retenons qu’il sera toujours plus efficace de produire de l’énergie de manière centralisée plutôt qu’au niveau des mini-centrales thermiques que constituent nos voitures actuelles.
II – La voiture électrique peut limiter le recours au thermique à flamme Il est important de noter que ces résultats ne prennent pas en compte le fait que les voitures électriques peuvent contribuer à lisser les pointes de consommation d’électricité. Ce phénomène est de nature à diminuer l’impact environnemental de l’énergie produite. En effet, en France nous utilisons des centrales thermiques pour réguler la production d’électricité et répondre aux pointes de consommation avec souplesse (il faut plusieurs semaines pour démarrer ou arrêter une centrale nucléaire). Ce sont ces centrales thermiques qui sont responsables d’une grande partie des émissions de CO2, en France. Les voitures électriques pourraient permettre de limiter leur recours et ainsi faire baisser les émissions de CO2 par kWh produit. Le déploiement des voitures électriques s’accompagne

en relation

  • Travail travail travail
    1082 mots | 5 pages
  • Travail travail
    860 mots | 4 pages
  • Travail
    431 mots | 2 pages
  • Le travail
    2151 mots | 9 pages
  • Travail
    31388 mots | 126 pages
  • Le travail
    786 mots | 4 pages
  • Travail
    2393 mots | 10 pages
  • Le travail
    1906 mots | 8 pages
  • Le travail
    1078 mots | 5 pages
  • Le travail
    1475 mots | 6 pages