Travailler est ce perdre son temps

Pages: 9 (5060 mots) Publié le: 19 octobre 2015
Travailler est-ce perdre son temps ?
     En tant qu’être mortel , le temps nous est compté et si on prend pleinement conscience de cela, on ne peut souhaiter perdre notre temps, c’est-à-dire mal l’occuper et donc mal vivre le temps qui nous est accordé. Faire un bon usage de ce temps irréversible face auquel nous sommes impuissants (il passe quoique l’on fasse et même si on ne fait rien , on nepeut faire qu’il ne passe pas !), c’est la seule chose qui est en notre pouvoir. Mais , ce pouvoir semble bien  limité car il semble y avoir des obligations, des nécessités auxquelles on ne peut pas ne pas consacrer du temps. Le travail semble être l’une d’entre elles. En effet, au travail, on dépense de l’énergie physique et/ou psychique en échange d’une production ou d’un salaire, mais ondépense aussi du temps. Ce temps passé à se préparer, à travailler et à se reposer du travail pour le travail est sur une journée, une semaine si important, qu’on peut finir par se demander si on ne perd pas son temps à essayer d’en gagner du libre pour vivre. On gagne sa vie en travaillant, dit-on. Mais qu’est-ce que gagner sa vie au juste et donc ne pas perdre son temps ? En d’autres termes ,travailler est-ce perdre son temps ?
   Travailler n’est-ce pas occuper avec profit le temps ? En s’efforçant de ne pas perdre de temps au travail, ne finit-on pas par perdre son temps ? Mais, veut-on et peut-on ne pas perdre son temps ?
I.Travailler, c’est certes dépenser du temps, investir du temps, qui aurait pu l’être autrement, mais en vue d’un gain dc ce n’est pas du temps perdu.
De toute façon letemps passe, mais si une heure reste une heure sur l’horloge, une heure de travail est une heure qui n’est pas passée pour rien justement ; cela se voit au fait qu’elle a été le cadre d’un nombre important d’actions , à ses fruits. Cette heure aurait pu rien m’apporter ; là , elle m’a apporté de quoi satisfaire mes besoins directement ou indirectement par l’intermédiaire d’un salaire ; elle aparticipé à consolider mes liens sociaux et ma place dans la société ; elle m’a peut-être permis à travers la réalisation d’une œuvre de me réaliser en tan t qu’homme et individu ( Hegel, Marx). Et cette même heure peut être doublement profitable dans le sens où non seulement j’ai gagné ma vie, c’est-à-dire répondu à mes besoins et même à ma nature, mais j’ai aussi pu  gagner du temps dans montravail : je me suis avancé, j’ai été plus productif, plus efficace et du coup, je n’ai pas l’impression d’avoir perdu mon temps par rapport au travail et en même temps par rapport à moi-même.
          Mais justement à vouloir trop gagner de temps et sa vie ne finit-on pas par les perdre et s’y perdre ?
II.Rendre efficace, rentable le temps au travail a été à l’origine de sa division , comme dans letaylorisme, et  cette division repose sur une approche purement quantitative du temps et des hommes réduits à une quantité de force de travail. Il s’agit de faire plus en moins de temps , pour ne pas perdre de temps.
Mais on en a oublié une approche qualitative du temps.  Du coup, la division a entraîné l’aliénation du travail, et à ce moment-là, l’ouvrier ne peut que perdre son temps à « gagner savie » , ou plutôt de quoi survivre. Donc le gain quantitatif n’empêche pas la perte qualitative , et même l’entraîne presque nécessairement , on ne peut produire beaucoup, vite sans une organisation minutée où chacun ne soit pas réduit à une tache minimaliste, n’exigeant ni savoir-faire, ni intelligence, ni originalité.
On a également oublié que ne pas perdre son temps, c’est le consacrer à quelquechose ayant de la valeur, et pas seulement un prix. Or  ce qui a de la valeur pour moi, c’est ce qui est bon pour moi. Et si le bon , l’utile ne se réduit pas à l’agréable, il ne se réduit pas non plus à l’efficace, au rentable, à l’utilitaire ( gagne-pain). Ce qui est bon, c’est ce qui s’accorde avec ma nature et dans ce cas, ne pas perdre son temps, gagner sa vie , ce n’est pas seulement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Intro "travailler est ce perdre son temps?"
  • Perdre son temps est ce le perdre ?
  • Peut-on perdre son temps
  • Qu'est ce que perdre son temps?
  • Doit-on parfois perdre son temps
  • L'homme dans le temps: se perdre ou se trouver ?
  • Que gagnons nous a vouloir ne pas perdre du temps ?
  • Temps de travail

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !