Troubles de l'oralité

Pages: 5 (1157 mots) Publié le: 16 avril 2011
Introduction

Face aux troubles de succion-déglutition et aux troubles du comportement alimentaire qui en découlent, l’orthophoniste peut exercer un rôle majeur tant dans la prévention des troubles du comportement alimentaire que dans la prévention des troubles de la communication et du développement du langage. L’éducation orale doit être envisagée précocement chez les enfants à risque dedysoralité.
Les problèmes de dysoralité sont fréquents, ils concernent les prématurés et peuvent avoir des causes diverses (hypoxie, maladie génétique, maladie métabolique, problème neurologique). Les enfants hospitalisés présentent plus de risque de dysoralité. De même, d’après le DSM-IV, le tableau clinique d’un syndrome autistique peut se compléter de troubles de l’alimentation. Il sembleintéressant chez les enfants à risque de noter ce qui s’est passé pendant la période de sevrage, de prendre en compte l’hypersensibilité ou l’hyposensibilité (rejet de certaines textures, manque d’exploration des jeux par la bouche et la main…)
La genèse des troubles du comportement alimentaire est multifactorielle. Elle peut être due à un investissement négatif de la sphère orale du fait destraumatismes subis lors des hospitalisations, mais aussi à une perturbation du lien mère-enfant provoquée par des pathologies précoces, ou encore à une perturbation du rythme faim/satiété induite par la nutrition artificielle…
Il semble important de mieux définir le lien entre oralité verbale et alimentaire autour de la langue, organe clé des oralités.

I) Les deux oralités

1) L’oralitéprimaire

A la naissance, l’équipement neurologique assurant la fonction de succion et de déglutition est mature. C’est le stade des vocalisations réflexes où se mêlent cris et sons végétatifs (bâillements, gémissements, soupirs…). Ces vocalisations ont souvent une cavité nasale. L’émission des cris de faim provient de la mise en jeu du larynx, lui-même commandé par le nerf pneumo-gastrique localisédans le tronc cérébral. C’est également dans cette zone du système nerveux central que siège la commande de succion-déglutition. Ces mêmes localisations neurologiques anatomiques de l’oralité alimentaire primaire et de l’oralité verbale sont importantes à souligner. La bouche est le premier lieu du plaisir (la têtée) comme de la première expression du soi (le cri). L’oralité alimentaire et l’oralitéverbale sont donc intimement liées, et cette relation va prendre toute sa signification lors de l’oralité secondaire.

2) L’oralité secondaire

Le passage à la cuillère se met en place entre 4 et 7 mois, et coexiste avec l’oralité succionnelle pour assurer une sorte de passerelle entre l’oralité primaire et l’oralité secondaire, grâce à la corticalité. Le passage à la cuillère amène unerelation particulière entre la mère et l’enfant, un début de séparation, tout en gardant quand même un lien avec la mère. L’enfant commence d’ailleurs à s’ouvrir au monde. C’est la période de la double stratégie alimentaire par biberon et par cuillère. En même temps que se met en place la double stratégie alimentaire, grâce à la corticalité, les émissions sonores émises par le larynx vont changer :le larynx descend progressivement et libère un espace en arrière de la langue qui va amplifier les résonateurs. Toutes les fonctions appartenant à l’oralité seront capitales pour la parole : fonction de respiration, de relation, de nutrition (déglutition, mastication) et d’expression (mimiques, phonation).

II) L’éducation gnoso-praxique orale

Elle concerne l’oralité alimentaire etl’oralité verbale en partenariat avec les parents. Le muscle lingual apparaît comme l’organe clé de l’oralité alimentaire et verbale. La langue à travers son raffinement gnoso-praxique lors de la mastication des aliments et de l’articulation des phonèmes va constituer un certain « moi lingual ». Il faut travailler son avancée, sa platitude, l’agilité de sa pointe et la non-contraction de sa racine....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'oralité
  • Troubles
  • Les arts de l'oralité
  • Troubles alimentaire
  • Les troubles d'apprentissage
  • Les caractères spécifiques de l’oralité
  • Dissertation sur l'oralité en francais
  • La parole de l'oralité et la puissance du verbe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !