Truie

Pages: 2 (297 mots) Publié le: 25 mars 2012
Truie

Le porc (du latin porcus) qui se dit aussi cochon domestique (Sus scrofa domesticus désignant littéralement un « sanglier domestique ») estun mammifère domestique omnivore de la famille des porcins, ou suidés proche du sanglier avec lequel il peut se croiser.
La femelle adulte est la truie, la jeune femelle élevée pour la reproduction estune cochette, le mâle est le verrat et le jeune cochon (avant le sevrage) s’appelle porcelet, cochonnet, goret (ou cochon de lait dans l’assiette), le jeune porc sevré se nomme nourrain (ounourrin)1.
Le terme désigne aussi la viande fournie par cet animal qui est la viande la plus consommée dans le monde. La production se concentre dans trois zones : l’Europe (ycompris la Russie), l’Asie (notamment la Chine) et l’Amérique du Nord (le Canada - l'un des plus grands producteurs, avec notamment le Québec - et les États-Unis). La Chine avec46 millions de tonnes (2003) produit presque la moitié du total mondial.
L’étymologie du mot « porc » qui vient du latin porcus, lui-même issu du grec perkos qui signifie « noir »,« tacheté » et « moucheté » comme sont tachetés les marcassins, les petits du sanglier2.
Celui de « cochon » est incertaine. La plupart des termes servant à décrire ou à désignerle porc sont d’origine latine. Mais le mot cochon, quant à lui, ne vient ni du latin, ni des langues germaniques ou celtes. Il pourrait dériver, selon Valérie Péan, d'uneonomatopée utilisée par les éleveurs, « coch-coch3 » Le terme apparaît en français vers le xie siècle et devient courant dès le xiiie siècle. Mais à cette époque, il désigne surtout leporcelet et principalement dans les parlers de langue d'oïl. Il ne prend son sens actuel et se répand dans toutes les régions françaises qu’à partir de la fin du xviie siècle.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !