ukysee de

Pages: 22 (5419 mots) Publié le: 15 octobre 2014

SEQUENCE 1 (séquence mineure) : Du héros à l’anti-héros.

Problématique : En quoi le roman moderne marque-t-il la naissance du anti-héros ?
Perspectives d’étude : la définition du terme, la conception classique du héros, les représentations iconographiques du héros et du anti-héros.

Lectures analytiques :
1- Miguel de Cervantès, L’Ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche (1605),chapitre VIII : l’épisode des moulins à vent (intégral).
2- Stendhal, La Chartreuse de Parme (1839), chapitre III : extrait du texte relatant la bataille de Waterloo, de « Nous avouerons que notre héros » jusqu’à « il n’y comprenait rien du tout ».

Documents et activités complémentaires :
Le héros dans la tradition littéraire : extraits de L’Iliade (chant XVIII) et de L’Odyssée (chant IX)d’Homère datant du VIII° siècle av. J.-C., ainsi que de Yvain ou le Chevalier au lion par Chrétien de Troyes (1172).
Le héros à travers les âges : groupement d’images datant du XV° au XXI° siècle (peinture, enluminure, film, bande-dessinée, œuvre d’art contemporain).
Question sur corpus sur la notion d’anti-héros : texte A, chap. II de Ferragus de Balzac (1833) ; texte B, incipit du Manteaude Nikolaï Vassilievitch Gogol (1843) ; texte C, incipit de Madame Bovary de Flaubert (1857).
Plan détaillé de commentaire : analyse d’un extrait du chap. 2 de Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline (1932).


SEQUENCE 2 (séquence majeure) : L’Etranger de Camus (1942),
un roman absurde.

Problématique : En quoi le roman du XX° siècle achève-t-il la déconstruction du« héros » ?
Perspectives d’étude : l’absurde, le portrait de Meursault, le rôle des éléments dans l’œuvre.

Lectures analytiques :
1- L’incipit : de « Aujourd’hui maman est morte » à « Oui, monsieur le Directeur ».
2- Le meurtre (fin de la première partie du roman) : de « C’était le même éclatement rouge » à « sur la porte du malheur ».
3- Le procès (extrait de la seconde partie) : de « Même sur unbanc d’accusé » à « des charges écrasantes contre un coupable ».

Documents et activités complémentaires :
L’absurde chez Camus : extraits du Mythe de Sisyphe d’Albert Camus (1942) et de la préface à la première édition américaine de L’Etranger (1955).
Découverte de la biographie de l’écrivain à travers le documentaire de Joël Calmettes intitulé Albert Camus.
Analyse d’images : quatrecouvertures de L’Etranger.
Devoir type Bac. Corpus sur la demande en mariage composé de trois extraits de romans : texte A, Madame Bovary de Flaubert, chap. III (1857) ; texte B, L’œuvre de Zola, chap. VIII (1886) ; texte C, L’Etranger de Camus, 1ère partie (1942). Le texte de Camus a fait l’objet d’un commentaire composé.
Texte 1 :


CHAPITRE VIII

DU SUCCÈS QU’EUT LE VALEUREUX CHEVALIERDON QUICHOTTE DANS L'ÉPOUVANTABLE ET INOUIE AVENTURE DES MOULINS À VENT, ET D'AUTRES CHOSES DIGNES DE MEMOIRE.


Alors, Don Quichotte aperçut trente ou quarante moulins à vent se dressant dans la plaine, et regardant son écuyer : « Ami, dit-il, la fortune vient au-devant de nos souhaits. Vois-tu là-bas ces géants démesurés ? Ils sont plus de trente : n’importe, je vais attaquer ces fiers ennemisde Dieu et des hommes. Leurs dépouilles commenceront à nous enrichir.
- Quels géants ? répondit Sancho.
- Ceux que tu vois avec ces grands bras qui ont peut-être deux lieues1 de long.
- Mais, monsieur, prenez-y garde, ce sont des moulins à vent ; et ce qui vous semble des bras n’est autre chose que leurs ailes, chargées d’actionner les meules.
- Ah ! mon pauvre ami, l’on voit bien que tun’es pas encore expert en aventures. Ce sont des géants, je m’y connais. Si tu as peur, éloigne-toi, va quelque part te mettre en oraison2, tandis que j’entreprendrai cet inégal et dangereux combat. »
En disant ces paroles, il éperonne Rossinante sans écouter le pauvre Sancho, qui se tuait de lui crier que ce n’étaient point des géants, mais des moulins. Sa conviction était si profonde...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !