Un poète n’est pas plus utile à la société qu’un bon joueur de quilles

1745 mots 7 pages
Dissertation de français :

« Un poète n’est pas plus utile à la société qu’un bon joueur de quilles », Malherbe. Selon vous, que doit apporter un poète à la société ?

Introduction: Malherbe est un poète du XVIIème siècle. Durant toute sa vie, il écrit de nombreux poèmes comme les « saints innocents » ou « Beaux et grands bâtiments ». Il admet que « le poète n'est pas plus utile à la société qu'un bon joueur de quilles ». Il amène ainsi le lecteur à réfléchir au rôle du poète dans la société. Le poète a-t-il un rôle utile dans la société ? Plan : thèse antithèse. -
Inutile
-
Utile

.
Le poète est inutile à la société…

1.
La poésie selon Platon

Le poète exprime son Art. Il n’apporte rien de vital à la société. Son œuvre est subjective et personnelle. Elle peut même être totalement imaginée, non réaliste. Le poète n’utilise pas un raisonnement scientifique et logique. Il laisse place à ses sentiments et son inspiration. Il est idéaliste.
Les poètes sont par exemple différents des philosophes des Lumières qui eux sont modèles de rigueur et de raisonnement scientifique.

Selon Platon :

Platon écrit que la poésie doit être rejetée car elle déforme l’esprit de l’auditoire et ainsi nuit à la République. La poésie est un art qui fait appel à l’imagination du poète et cette imagination peut tromper le lecteur par les illusions qu’il utilise. Elle est donc un danger. Le poète est un manipulateur : il flatte la partie de l'âme humaine qui est privée de réflexion et il introduit une constitution politique mauvaise. Mais le pire est que la poésie peut causer du mal à la société : lorsque le peuple écoutent Homère chanter les malheurs des héros, il partage leur souffrance alors que dans la réalité, il se laisseraient faire comme le veut leur statut d’homme. Ainsi la poésie doit être bannie car elle prive le peuple de raison. Elle est donc inutile à la société.

2.
Le poète, un marginal

en relation

  • Quelle est la fonction du poète ?
    808 mots | 4 pages
  • Argumentation - françois de malherbe
    828 mots | 4 pages
  • La poésie n'a d'autre but qu'elle même charles baudelaire
    1372 mots | 6 pages
  • Qu'attendons nous d'u poète
    783 mots | 4 pages
  • Poésie
    991 mots | 4 pages
  • Les fonctions de la Poésie
    1631 mots | 7 pages
  • Les Fleurs du mal
    1647 mots | 7 pages
  • Victor hugo, les contemplations
    1904 mots | 8 pages
  • Fgfg
    1977 mots | 8 pages
  • Citations utiles
    2132 mots | 9 pages