un roman doit-t-il faire oublier au lecteur que les personnages sont fictifs

1190 mots 5 pages
Sujet : Un roman ou une pièce de théâtre doivent ils chercher à faire oublier aux lecteurs et spectateurs que leurs personnages sont fictifs ?

Les personnages sont l’essence même du roman, il en existe une multitude, tous différents , possédant tous leurs propres caractères, qualités et défauts. On se demandera si un roman ou une pièce de théâtre doivent chercher à faire oublier aux lecteurs et spectateurs que les personnages sont fictifs. En d autres termes, dans un roman ou une pièce de théâtre, les personnages doivent ils être tellement vivants et ressemblants que le lecteur en oubliera que ce ne sont que des œuvres de fiction ? Dans un premier temps, on montrera que quelquefois il existe des cas où l’on peut considérer le personnage comme un être humain puis qu’au contraire, dans certaines œuvres, les personnages sont déshumanisés.

En premier lieu, il est fréquent que les écrivains inventent des personnages « humains » dans un but précis.
Tout d’abord, il existe un mouvement appelé le Réalisme apparu au XIX ème siècle ayant pour cible de transcrire la réalité telle qu’elle est sans l’enjoliver ou la déformer. Zola en dira que « le roman est devenu une enquête générale sur l’Homme et sur le Monde ». Les personnages sont dépeints à la manière des impressionnistes avec leurs qualités et leurs défauts. En effet, dans la Cousine Bette de Balzac, le personnage principal est décrit comme possédant un physique grossier, médiocre et prétentieux alors que ce n’est « qu’un ancien adjoint de son arrondissement ». Dans Pierre et Jean de Maupassant, M Roland est représenté avec toute sa médiocrité physique et psychologique « on ne devrait jamais pêcher qu’entre homme ». Tansdique Pierre, son fils, apparaît comme un personnage calme et réfléchi et véritablement humain avec ses doutes, ses peines et ses colères. Dans les mouvements Réaliste et Naturaliste, le lecteur oublie que les personnages sont fictifs grâce notamment aux

en relation

  • Un roman doit il faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs?
    1295 mots | 6 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    1284 mots | 6 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    889 mots | 4 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    2245 mots | 9 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    742 mots | 3 pages
  • Le roman doit chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    2685 mots | 11 pages
  • Se demander si un roman doit chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    645 mots | 3 pages
  • Plan: un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs?
    255 mots | 2 pages
  • Un roman doit-i chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    1791 mots | 8 pages
  • Dissertation
    1186 mots | 5 pages