Un territoire de l'innovation : aerospace valley

Pages: 9 (2013 mots) Publié le: 27 février 2013
Chapitre 1 : la lithosphère et la tectonique des plaques.


I./ Les fondements de la théorie de la tectonique des plaques.

( Voir « l’entrée dans le thème » : de la dérive des continents à la théorie de la tectonique des plaques, un peu d’histoire …


Le modèle de la tectonique des plaques permet de fournir un schéma unique, logique et cohérent, expliquant divers phénomènes tels quel'expansion des fonds océaniques, la dérive des continents, la répartition des séismes et des volcans, la formation et l'évolution des chaînes de montagnes.
Cette théorie scientifique planétaire propose que les déformations de la lithosphère sont reliées aux forces internes de la Terre et que ces déformations se traduisent par le découpage de la lithosphère en un certain nombre de plaques(calottes sphériques) rigides qui bougent les unes par rapport aux autres. (7 plaques majeures).

Les frontières entre plaques (lithosphériques) sont de trois types :
>> des frontières divergentes au niveau des dorsales océaniques où se forment les plaques lithosphériques : deux plaques s’écartent l’une de l’autre, la lithosphère océanique est créée le long des dorsales océaniques ; cesfrontières sont caractérisées par séismes superficiels, un relief sous-marin (dorsale) et par un volcanisme effusif ;

>> des frontières convergentes (zones de subduction et zones de collision) : deux plaques se rapprochent l’une de l’autre, il y a « destruction » des plaques.
Les zones de subduction sont caractérisées par des séismes superficiels, intermédiaires et profonds, la présence d’une fosseocéanique, d’une chaîne de montagne en bordure de continent (cordillère) ou d’un arc volcanique, et par un volcanisme explosif.
Les zones de collision sont caractérisées par des séismes superficiels et intermédiaires et par un relief positif : une chaîne de montagne ;

>> des frontières de coulissage le long de failles transformantes (il n’y a ni destruction ni création de lithosphère) (exde la faille de San Andreas).

Le moteur du mouvement des plaques trouve son origine dans la dissipation d'une énergie interne.


Si ce modèle a été adopté, c’est qu’il a pu être validé par différentes observations.



II./ Validation de quelques éléments du modèle de la tectonique des plaques.

( Voir l’activité qui permet de valider quelques éléments du modèle de la tectonique desplaques.

La lithosphère est découpée en plaques (d’épaisseur variable), peu déformables, à l’exception de leurs limites.
La localisation géographique de l’activité sismique, volcanique, et des reliefs à la surface du globe s’explique, dans le cadre du modèle de la tectonique des plaques, par des mouvements relatifs des plaques lithosphériques.

Divers arguments permettent de prouver lamobilité des plaques :
>> Les anomalies magnétiques.
|Des relevés de l’intensité du champ magnétique au niveau du plancher | |
|océanique montrent que les valeurs mesurées sont soit légèrement plus | |
|fortes soit légèrementplus faibles que la valeur attendue (= champ moyen |[pic] |
|calculé en un point). | |
|Cette différence, appelée anomalie magnétique est due au fait qu’en tout|http://www.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/intro.pt/planete_terre.html |
|point, le champ magnétique actuel se combine à celui fossilisé par les | |
|basaltes situés à l’aplomb du magnétomètre. | |
|On définit ainsi  :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Un territoire de l'innovation : aerospace valley
  • Un territoire de l'innovation : aerospace valley
  • Un territoire de l'innovation, la Cocmetic Valley
  • Aerospace Valley
  • Aerospace valley
  • Etude de cas : aerospace valley
  • Les territoires de l'innovation
  • Territoires de l'innovation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !