Unilateralisme usa

Pages: 5 (1239 mots) Publié le: 2 février 2011
A Tampa , au paradis des "snowbirds", ces oiseaux d'hiver qui fuient chaque année les frimas nord-américains pour le soleil de la Floride, se tient, depuis octobre 2001, un spectacle d'un autre type qui en dit long sur la manière dont les Etats-Unis ont mené, seuls, la guerre du 11 septembre. C'est là qu'est installé le cœur opérationnel de la guerre, au QG du Central Command - "CentCom", pourles intimes - sous la férule du général Tommy Franks, responsable des opérations militaires américaines pour une zone qui s'étend de l'Afrique à l'Asie centrale.

Face au bâtiment du "CentCom" s'étend le "camp de la coalition", d'où officient les équipes militaires de liaison de chaque pays membre de la coalition. Ces délégations étrangères ne sont jamais admises dans l'enceinte du CentralCommand Center ; les seuls autorisés à pénétrer dans le saint des saints sont les militaires britanniques.

On imaginera sans peine les états d'âme des militaires alliés cantonnés dans un second rôle, eux qui avaient cru comprendre, le 12 septembre, lorsque l'OTAN avait invoqué l'article 5 du traité de l'Atlantique nord, qu'ils devaient se tenir prêts à voler au secours du grand frèred'outre-Atlantique ignoblement attaqué à peine vingt-quatre heures plus tôt. De même que l'on peut imaginer les désillusions des diplomates et autres observateurs politiques qui avaient lu dans le comportement de l'administration américaine aussitôt après les attentats du 11 septembre un retour inévitable et salutaire de Washington au multilatéralisme si ardemment désiré par ses partenaires.

Ce retour aumultilatéralisme américain est l'un des mythes du 11 septembre, tout comme est en train de le devenir, par un retour de balancier, l'idée d'un unilatéralisme vengeur et exclusif de la part d'une administration Bush naturellement encline à ignorer le reste du monde et fortement encouragée dans ce travers par ses récents succès militaires sur le front afghan. Les Etats-Unis s'orientent en réalitévers une nouvelle forme d'unilatéralisme, un unilatéralisme pragmatique, utilitaire, à la carte.

Par cet unilatéralisme, ils agissent seuls lorsqu'ils pensent que leur efficacité s'en trouvera accrue - c'est le cas pour les opérations militaires en Afghanistan -, mais n'hésitent pas à faire appel à leurs partenaires en fonction de leurs talents ou de leur influence : c'est ce qui se passe pourl'action diplomatique, les tâches de maintien de la paix et la coopération policière, maillon crucial de la lutte contre le terrorisme.

Le multilatéralisme alors pratiqué ressemble en fait davantage à une somme d'initiatives bilatérales, plus ou moins intenses selon l'étroitesse des rapports avec les pays concernés. Le politologue russe Viatcheslav Nikonov a baptisé cette approche"unilatéralisme multilatéral", tandis que David Malone, président de l'International Peace Academy de New York, parlait ce mois-ci dans l'International Herald Tribune d'unilatéralisme "intelligent, comme les armes du même nom".

De multiples signes, c'est vrai, avaient fait naître, au lendemain du 11 septembre, l'espoir d'un nouveau multilatéralisme, au-delà du recours à l'OTAN et au Conseil de sécurité del'ONU, où les arriérés américains furent soudain promptement réglés. L'ancien président George Bush lui-même jugeait que l'ampleur de l'attaque contre les Etats-Unis "devrait effacer dans certains cercles l'idée que l'Amérique peut se débrouiller seule dans la lutte contre le terrorisme ou dans quoi que ce soit d'ailleurs". Les efforts immédiatement déployés par le secrétaire d'Etat Colin Powellpour bâtir une coalition internationale susceptible de soutenir les Etats-Unis, à un moment où beaucoup craignaient des représailles hâtives et mal calculées, allaient dans le même sens.

Certains observateurs avisés se sont malgré tout interrogés très tôt sur la nature profonde de ces comportements, nous décrivant fin octobre 2001 à Washington "un réaménagement des priorités de la diplomatie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Usa
  • Les Usa
  • USA
  • Les usa
  • Les usa
  • Les usa
  • Les usa
  • Les usa

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !