Victor hugo

1120 mots 5 pages
Poète, écrivain, dramaturge et homme politique français.

Natif de Besançon, Victor Hugo fut le troisième enfant d'un général de l'armée napoléonienne. Enfant, il suivit les différentes campagnes de son père en Italie (1807) et en Espagne (1811). Lorsqu'en 1812 ses parents se séparèrent, Hugo suivit sa mère qui s'installa à Paris dans l'ancien couvent des Feuillantines, dont le jardin figurera à de nombreuses reprises dans ses poèmes. Le talent de Hugo se fit précocement remarquer et fut renforcé par l'éducation qu'il reçut, faite d'humanités et d'auteurs classiques. Il commença à écrire des poèmes très tôt, quoique ceux-ci fussent encore très imitatifs, et se fit remarquer lors des Jeux Floraux de Toulouse à seize ans, y gagnant le prix pour l'ode « Le rétablissement de la statue de Henri IV ».

En 1819, il créa avec ses frères le journal littéraire royaliste Le Conservateur Littéraire. Victor Hugo en fut le principal contributeur en rédigeant les critiques littéraires, les revues des pièces et publiant un grand nombre de ses propres travaux. En 1822, il publia le premier volume d'« Odes », qui lui fit obtenir une pension royale, lui permettant d'épouser Adèle Foucher.

Hugo participait également dès cette époque au salon de Charles Nodier à la bibliothèque de l'Arsenal, et fut déjà considéré comme le chef de file des Romantiques. Avec la série des « Odes » suivi du célèbre manifeste romantique « Préface de Cromwell », il définit les principes de l'art romantique, opposés aux codes du classicisme qu'on trouve dans l' « Art poétique » de Boileau-Despréaux, demandant l'introduction du grotesque et de la laideur dans une vision résolument contemporaine du beau. En 1829, il publia « Les Orientales », une collection de poèmes d'une virtuosité sans égale qui montrait sa maîtrise des diverses formes de poésie et « Le dernier jour d'un condamné à mort », roman qui est un vif plaidoyer contre la peine de mort. Sa position centrale dans le monde littéraire fut

en relation

  • Victor hugo
    1016 mots | 5 pages
  • Victor hugo
    12100 mots | 49 pages
  • Victor hugo
    2286 mots | 10 pages
  • Victor hugo
    400 mots | 2 pages
  • Victor hugo
    2389 mots | 10 pages
  • Victor Hugo
    786 mots | 4 pages
  • victor hugo
    685 mots | 3 pages
  • Victor hugo
    670 mots | 3 pages
  • Victor hugo
    459 mots | 2 pages
  • Victor hugo
    2464 mots | 10 pages