Vie de soldats dans les tranchées à verdun

Pages: 5 (1241 mots) Publié le: 12 mars 2013
ts « Les conditions de vie dans les tranchées étaient terribles. »

Et ici, la tranchée est toute foudroyée. Avec ses murs blancs écroulés, elle semble en cet endroit l’empreinte vaseuse, amollie d’un fleuve anéanti dans ses berges pierreuses, avec, par places, le trou plat et arrondi d’un étang tari aussi…
Henri Barbusse, Le Feu, Flammarion, édition 1957, p. 323

Le risque permanent, lapeur, la boue, les morts, les rats, les poux, l’absence de sommeil, la soif constituent les dimensions du récit des anciens combattants lorsqu’ils décrivent leur vie dans les tranchées dès l’immédiat après-guerre. Ce système de représentation est aujourd’hui très présent dans un certain nombre d’œuvres de fiction (cinéma et bande dessinée), notamment chez le dessinateur Jacques Tardi (C’était laguerre des tranchées, 1993), pour ne donner qu’un exemple. Si les composants des conditions de vie dans les tranchées sont bien ceux que nous avons indiqués, il convient de les remettre en perspective et d’en préciser la réalité. La Grande Guerre n’est pas faite que de combats permanents. La quotidienneté des soldats n’est pas faite que des seuls « coups durs ». C’est en cela d’ailleurs que labataille de Verdun introduit une nouveauté exceptionnelle : le fait que les combats permanents durent quasiment un an et demi, jusqu’à l’automne 1917. Dans les autres secteurs du front, des « poches de respiration » aident les combattants à échapper un peu à la hantise de la mort.
1

Seules les unités d’infanterie montent aux tranchées, avec les artilleurs de « crapouillots », avec des éléments dugénie et quelques observateurs d’artillerie. Des officiers d’état-major y passent lors de brèves tournées. Or, les unités d’infanterie représentent 67 % de l’armée française en 1914, mais seulement 45 % en 1918. Tous les soldats n’ont donc pas connu le monde de la tranchée. Par ailleurs, les scansions de la guerre existent et viennent préserver des secteurs calmes ; au moins pour quelque temps. Un deceux qui a le mieux décrit la réalité de la vie dans les tranchées est Daniel Mornet, du 37e RIT, dans Tranchées de Verdun (1990). Pour lui, le « tourniquet » – système que nous avons décrit et qui consiste à passer 5 à 8 jours en première ligne, puis un temps équivalent en seconde ou troisième lignes et enfin 5 à 8 jours de repos – n’existe pas à Verdun, et son régiment reste en première ligne21 jours de suite en secteur. Mais ces circonstances sont assez rares et doivent beaucoup à la situation exceptionnelle de cette bataille. La vie dans la tranchée de première ligne obéit à des rites observés par toutes les troupes. La « montée » se fait le plus souvent nuitamment, le soldat étant encombré et alourdi par tout le « barda » qu’il emporte pour son séjour en ligne : munitions,nourriture, couvertures, effets réglementaires et personnels, outils… Trébuchant sur les obstacles émergeant du sol retourné par les obus, ployant sous le poids, cherchant son chemin dans le dédale des « boyaux » qui mènent aux tranchées, la colonne montante met plusieurs heures à parvenir aux premières lignes. Le risque est bien réel, les adversaires ayant repéré les points de passage obligés et lesbombardant ou mitraillant copieusement. Les fonctions des tranchées de première ligne sont d’abord et avant tout de prévenir un assaut ennemi.
2

Afin de limiter les pertes, le commandement y maintient des effectifs les plus bas possibles. « C’est qu’on n’est pas très nombreux en première ligne. Ce sont là des avant-postes qui doivent déjouer une surprise et non pas briser une attaque massive. (…)La tranchée est essentiellement un poste de guet. Par intervalles, elle devient un boulevard d’où les troupes d’assaut s’élancent. Mais ces drames sont courts, presque toujours. Les prologues sont beaucoup plus longs au cours desquels on veille pour que l’ennemi, s’il attaque, se brise contre nos défenses. Notre métier, quand nous ne sommes pas terrassiers, est celui des sentinelles » (op. cit.,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La vie quotidienne des soldats dans les tranchees
  • la vie des soldats dans les tranchées
  • 1Ère guerre mondiale. quelle a été la vie dans les tranchées?
  • La vie épouvantable des soldats dans les tranchées durant la première guerre mondiale
  • La vie dans les tranchées
  • La vie dans les tranchées
  • La vie dans les tranchees
  • Vie dans les tranchées

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !