Vitriol

Pages: 9 (2006 mots) Publié le: 9 février 2011
Vitriol : de l’alchimiste à l’homme initié du vingt et unième siècle
V.I.T.R.I.O.L. : Visita Interiora Terrae Rectificando Occultum Lapidem, ou « visite l'intérieur de la Terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée »
Quelle était ma lecture de ces mots lors de mon entrée dans le cabinet de réflexion ?
Celle d’une invitation à l’exploration mais de quoi : d’un monde souterrain,mystérieux, des entrailles de la Terre, ou bien de moi-même au travers d’une réflexion et d’un travail personnel. S’agissait-il d’une recherche de la Pierre philosophale me rappelant une ancienne lecture de jeunesse sur l’alchimie avec sa première phase du travail « au noir », noir comme les parois du cabinet de réflexion.
Quelle signification pour l’alchimiste?
Et quelle signification pour l’hommeinitié d’aujourd’hui ?

Quelle lecture de ces mots peut avoir l’alchimiste du moyen-âge dans un monde encore empreint d’une gouvernance religieuse peu propice à la recherche individuelle, d’une connaissance scientifique encore balbutiante, d’un humanisme encore embryonnaire mais un monde déjà riche de siècles de philosophie même si celle-ci déclenche à cette époque une suspicion certaine del’autorité religieuse ?

Quelle volonté a l’alchimiste de se dépasser dans un monde sorti depuis peu de la grande peur de l’an mille et dans lequel, après avoir attendu la fin du monde, les hommes tournent leurs énergies vers le ciel pour remercier Dieu en bâtissant des cathédrales ?

S’agit-il d’une lecture traditionnelle à la recherche de la transmutation des métaux, de la Pierre Philosophale au sensmétallurgique du terme ? Du travail de toute une vie devant l’athanor et au milieu des cornues, sublimant, évaporant, condensant, distillant jour après jour ou plutôt nuit après nuit dans la clandestinité ?

Ou ne s’agit il pas là d’une première recherche spirituelle personnelle, un but donné à la vie en travestissant cette quête intérieure en une recherche plus chimique et matérielle ?L’alchimiste ne cherche t’il pas à se transmuter lui-même ?

La fumée des cornues n’est elle destinée qu’à masquer cette recherche ?
Par l’alchimie, voyons nous se dessiner une recherche de la Pierre cachée au sens d’une supraconnaissance de soi, d’un moi spirituel profond, ou bien d’une connaissance plus large de la ou des vérités, des secrets de la vie, de la mort, de la proportion parfaite ?
Quiest l’alchimiste dans ce monde basé sur des dogmes incritiquables et dans lequel toute vérité et toute perfection ne peut être qu’un don de Dieu.
Quelle peut être sa quête alors que le chrétien peut tout au plus remplir au mieux ses devoirs de piété pour espérer approcher la perfection.
Celle-ci reste d’ailleurs un idéal auquel aucun n’a le droit de prétendre car la perfection reste chose divineet donc interdite à l’homme de son vivant.

La recherche personnelle alors est suspecte, qu’elle soit scientifique, médicale, ésotérique ou philosophique.
Les sciences occultes au mieux interdites de pratiques, au pire bannies devaient inventer un large éventail de symboles pour protéger leurs secrets se protéger de la censure et de la délation.
Le premier secret ne réside t’il pas dans l’imagede la transformation en or : symbolisme et métaphore ?
Quelle est la place de l’initiation : elle est alors à l’évidence majeure car seul le processus de l’initiation peut permette de garder les secrets.
Alchimie signifie aussi portes cloisonnées et chemins bien gardés

Autour de l’alchimiste allait se développer un univers riche de symbolisme et d’initiation dont les messages secrets seretrouvent jusque dans les cathédrales.

Plutôt que de me pencher sur Nicolas FLAMEL ou les grands alchimistes du moyen-âge, j’ai voulu revisiter l’œuvre d’un autre personnage incontournable dans l’imaginaire de l’alchimie : quoique parfois ambigu dans sa démarche, sachant combiner des ingrédients aussi divers que les arts, les sciences, la musique, la poésie, et même la cuisine : Léonard...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Vitriol
  • vitriol
  • Vitriol
  • Vitriol
  • VİTRİOL
  • Le vitriol
  • Vitriol
  • Vitriol

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !