Vivre sans passion est-il souhaitable ?

1980 mots 8 pages
Philosophie

Vivre sans passion est-il souhaitable ?

Comme le dit Marcel Proust, « le désir fleurit, la possession flétrit toute chose », dans Les plaisirs et les jours (1896). Cela signifie donc que vivre en désirant sans cesse quelque chose nous permet d’avoir un but à notre vie, et dès lors que nous sommes en possession de la chose désirée, nous n’avons plus aucun plaisir à l’avoir.

Nous pouvons donc nous demander si l’homme aimerait vivre sans passion ?

D’abord, vivre sans passion semble difficile, puisque chaque être vivant est différent et aime donc des choses différentes. Elles peuvent être la musique, l’amour, le théâtre,… Bien que le plaisir qu’elles procurent reste le même pour tous. Cependant la passion que l’on porte pour un certain domaine peut aussi être source de souffrance dès lors que nous ne pratiquons pas cette activité, nous ressentons une certaine frustration, et nous ne pouvons être heureux. Ainsi l’homme peut-il vivre heureux sans passion, ou bien est-il obligatoire pour lui d’en avoir pour ressentir le bonheur ?

D’abord, désirer donne un sens à la vie, il est donc naturel que tout le monde possède des passions. Celles-ci dépendent des personnes, elles peuvent être d’ordre culturel, politique, social,… Nous pouvons prendre comme exemple, Alexandre le grand. La seule raison de son existence était d’agrandir son empire. Il traversa l’Europe, et meurt en après avoir conquis le Moyen-Orient, l’Asie centrale, et être allé jusqu’en Inde. Sa soif de pouvoir, et son envie d’avoir toujours et encore plus de territoires lui ont permis d’avoir un empire colossale. Cependant quand les plans tournent mal, la passion peut se retourner contre nous, Napoléon, qui lui aussi vivait pour conquérir le monde à perdu la bataille de Waterloo et a été exilé sur l’île de Sainte-Hélène. Il a échoué dans son but, et en a été sévèrement puni. Bien que ses deux personnages vivaient à des époques très écartés en siècles, leur passion était la même.

en relation

  • le coeur révélateur
    2449 mots | 10 pages
  • poésie
    701 mots | 3 pages
  • Commentaire de document sur la proclamation du 2 décembre 1851
    2721 mots | 11 pages
  • Le principe de séparation des pouvoirs selon napoléon bonaparte
    1752 mots | 8 pages
  • Commentaire de texte : (proclamation du président de la république, louis napoléon bonaparte, au peuple français, le 14 janvier 1852)
    933 mots | 4 pages
  • Nietzsche crépuscule des idoles
    3655 mots | 15 pages
  • Les hauts de hurlevent
    351 mots | 2 pages
  • « A la manière d’Edgar Allan Poe, vous écrirez, la 2ème partie du texte, selon le point de vue de la jeune-fille » :
    482 mots | 2 pages
  • la france au 19eme siecle
    13197 mots | 53 pages
  • Faut il apprendre a vivre ?
    347 mots | 2 pages
  • Waterloo Lentz
    490 mots | 2 pages
  • Peut-on vivre sans désirer?
    1403 mots | 6 pages
  • Lettre d'une inconnue - zweig
    1582 mots | 7 pages
  • Histoire
    3199 mots | 13 pages
  • Zidane
    403 mots | 2 pages