- Vous montrerez que candide souligné de voltaire rempli la fonction d’apologue tel que lui-même la définit dans son conte le taureau blanc.

3088 mots 13 pages
FRANÇAIS : DISSERTATION

Sujet : « Je veux qu’un conte soit fondé sur la vraisemblance, et qu’il ne ressemble pas toujours à un rêve. Je désire qu’il n’ait rien de trivial ni d’extravagant. Je voudrais surtout que, sous le voile de la fable, il laissât entrevoir aux yeux exercés quelque vérité fine qui échappe au vulgaire. »
- Vous montrerez que Candide souligné de Voltaire rempli la fonction d’apologue tel que lui-même la définit dans son conte Le Taureau Blanc.

Voltaire dit : « Je veux qu’un contre soit fondé sur la vraisemblance, et qu’il ne ressemble pas toujours à un rêve. Je désire qu’il n’ait rien de trivial ni d’extravagant. Je voudrais surtout que, sous le voile de la fable, il laissât entrevoir aux yeux exercés quelque vérité fine qui échappe au vulgaire. » Le Taureau blanc. En effet, Voltaire définit le conte comme un récit d’aventures imaginaires mais qui donne l’apparence de la vérité, il souhaite conter de façon amusante des faits qui s’inspirent directement de la réalité et qui s’en éloignent peu. On peut dire ainsi que Candide rempli la fonction d’apologue, texte amusant exposant une vérité morale.
En outre nous pouvons nous demander de quelle manière l’' uvre de Candide rempli-t-elle cette fonction, et notamment comment, correspond-t-elle à la définition de Voltaire énoncée auparavant. C’est ainsi qu’après avoir vu que Candide est une ' uvre distrayante nous envisagerons que c’est aussi et par ailleurs une ' uvre didactique.

En premier lieu, Voltaire définit le conte comme une ' uvre fondé sur la vraisemblance et la réalité, il se refuse à conter de longues histoires merveilleuses reposant sur l’extravagance et le rêve. Il donne ainsi une définition particulière du conte, qui par ses nombreuses vertus donne naissance à un nouveau genre, le conte philosophique, et dans notre cas, Candide fait parti de ce registre.

De manière générale, le premier chapitre d’une ' uvre porte en germes les thèmes et les procédés récurrents de l’'

en relation

  • Les misérabbles
    255 mots | 2 pages