vynille

Pages: 6 (1290 mots) Publié le: 4 janvier 2015
Renzo Piano, né le 14 septembre 1937 à Gênes, est un architecte italien, sénateur à vie de la République italienne depuis le 30 août 2013.

Biographie
Il naît dans une famille d'architectes (son père, son grand-père et son oncle étaient architectes) et fait ses études à Caltanissetta et à Milan où il passe son diplôme au département d'architecture de l'École polytechnique en 1964 ; iltravaille ensuite avec son père, puis sous la direction de Franco Albini. De 1965 à 1970, il travaille chez Louis Kahn, à Philadelphie, et chez Z. S. Makowsky, à Londres. C'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Jean Prouvé, avec lequel il se lie d'amitié, et qui influencera considérablement son œuvre. À partir de 1971, il travaille avec Richard Rogers (Piano & Rogers), à partir de 1977 avecPeter Rice (Atelier Piano & Rice), qu'il accompagne jusqu'à sa mort en 1992.
Renzo Piano dirige aujourd'hui des cabinets à Paris, où il vit, à Gênes, et à New York, sous la dénomination de « Renzo Piano Building Workshop », un groupe qui rassemble une centaine de collaborateurs, architectes, ingénieurs et spécialistes divers.
En 1990, il obtient le Prix de Kyōto, et en 1998 le Prix Pritzkerd'architecture.
En 2008, Renzo Piano a reçu le Sonningprisen, plus grand prix de la culture au Danemark, attribué par l’université de Copenhague à une personne qui a réalisé un travail méritoire en faveur de la culture européenne.
En 2012, il remporte le concours pour la construction d'un nouveau palais de justice à Paris. Il réalisera également les nouveaux bâtiments de lENS Cachan' à Paris-Saclay,entre 2015 et 20172.
Sénateur à vie
Il est nommé sénateur à vie par le président Giorgio Napolitano le 30 août 2013, en même temps que Carlo Rubbia, Claudio Abbado et Elena Catt
















Centre Pompidou

« Je voudrais passionnément que Paris possède un centre culturel qui soit à la fois un musée et un centre de création [...] Le musée ne peut être que d'art moderne,puisque nous avons le Louvre. La création serait évidemment moderne et évoluerait sans cesse. »
Georges Pompidou, Le Monde, 17 octobre 1972.

C’est le Président Georges Pompidou qui lance l’ambitieux projet d’un centre culturel, au cœur de Paris, afin de démocratiser l’art.
C’est un grand amateur d’art, en particulier d’art contemporain. Il veut redonner à Paris un rôle important dans lesdomaines de l’art et de la création. Le projet est lancé en 1969, s’inspirant du MOMA de New-York.
Il doit accueillir : - Le Musée national d'art moderne (MNAM)
- Le Centre de création industrielle (CCI).
- l’Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (IRCAM)
- La Bibliothèque publiqued'information (BPI).
Un grand concours international d'architecture est organisé en 1971. 681 équipes d’architectes originaires du monde entier y participent et envoient leurs projets. Présidé par Jean Prouvé, le jury choisit l'équipe de deux jeunes architectes : Renzo Piano et Richard Rogers. L’architecture du projet de Piano et Rogers semble très provocatrice, surtout pour le cœur de Paris. Il est conçucomme un « antimonument ». Le lieu est un terrain vague qui sert de parking sauvage. D’ailleurs dès sa conception, il ne fait pas l’unanimité et suscite la polémique. Il sera surnommé « Notre-Dame de la Tuyauterie », « le Pompidolium », « hangar de l’art », « usine à gaz », « raffinerie de pétrole », « fourre-tout culturel » ou « verrue d’avant-garde »...
Les œuvres d’art s’échappent du musée :le Pot doré de Jean-Pierre Reynaud se dresse sur la piazza, les sculptures-machines de Niki de Saint-Phalle et Jean Tinguely s’ébattent dans la fontaine Stravinsky.

Whitney museum
Le Whitney Museum est particulièrement réputé pour ses collections d'art contemporain, souvent encore plus à jour que celles du Museum of Modern Art
C'est Renzo piano qui a été chargé de dessiner les plans du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !