Yannis feillard

428 mots 2 pages
Ensuite une question de français... JF utilise l'imparfait et pas le passé simple. Dans le contexte de la chanson, il est évident que JF fait référence aux déportés d'un convoi particulier (parmi tant d'autres) qui ne peut en transporter que des milliers (pas des millions...). Ils étaient bien des milliers dans ce convoi, mais ils furent des millions.Ensuite une question de français... JF utilise l'imparfait et pas le passé simple. Dans le contexte de la chanson, il est évident que JF fait référence aux déportés d'un convoi particulier (parmi tant d'autres) qui ne peut en transporter que des milliers (pas des millions...). Ils étaient bien des milliers dans ce convoi, mais ils furent des millions.Ensuite une question de français... JF utilise l'imparfait et pas le passé simple. Dans le contexte de la chanson, il est évident que JF fait référence aux déportés d'un convoi particulier (parmi tant d'autres) qui ne peut en transporter que des milliers (pas des millions...). Ils étaient bien des milliers dans ce convoi, mais ils furent des millions.Ensuite une question de français... JF utilise l'imparfait et pas le passé simple. Dans le contexte de la chanson, il est évident que JF fait référence aux déportés d'un convoi particulier (parmi tant d'autres) qui ne peut en transporter que des milliers (pas des millions...). Ils étaient bien des milliers dans ce convoi, mais ils furent des millions.Ensuite une question de français... JF utilise l'imparfait et pas le passé simple. Dans le contexte de la chanson, il est évident que JF fait référence aux déportés d'un convoi particulier (parmi tant d'autres) qui ne peut en transporter que des milliers (pas des millions...). Ils étaient bien des milliers dans ce convoi, mais Ensuite une question de français... JF utilise l'imparfait et pas le passé simple. Dans le contexte de la chanson, il est évident que JF fait référence aux déportés d'un convoi particulier (parmi tant d'autres) qui ne peut en transporter que des milliers

en relation