A propos du travail d'emilia ferreiro

4864 mots 20 pages
ASSOCIATION FRANÇAISE POUR LA LECTURE

LES ACTES DE LECTURE n° (décembre 1989) 28

À PROPOS DU TRAVAIL D'EMILIA FERREIRO
Roland GOIGOUX Deux précédents numéros des AL (n°23, sept. 88, p. 86-87 et n°25, mars 89, p. 41-43) ont évoqué la publication en français du compte rendu d'une recherche conduite par Emilia FERREIRO au Mexique et publiée en 1982 par le Ministère de l'Éducation de ce pays1. Une note de lecture publiée dans la Revue Française de Pédagogie (n°87, p. 118-120, Jacques FIJALKOW) complète une présentation rapide de ces travaux dont Roland GOIGOUX nous propose ici un point de vue critique qui se veut une incitation à relire "d'un autre œil" l'importante contribution d'Emilia FERREIRO.

LES PROCÉDURES
L'objet de la recherche est rapidement présenté par E. FERREIRO dans une note préliminaire (1987) que complète une longue introduction d'une équipe de l'Université Lumière-Lyon 2 : il s'agit de montrer que les enfants qui débutent leur scolarité primaire construisent leur savoir "lire-écrire" en franchissant des étapes identiques, autrement dit que l'évolution des conceptions de l'enfant sur l'écrit correspondrait à une véritable psychogenèse, position théorique qui n'exclut pas "les décalages importants dans l'âge d'apparition des modes successifs de conceptualisation". Les deux procédures principales utilisées par E. FERREIRO visent à nous renseigner, grâce à une technique d'entretien clinique de type piagétien, sur les connaissances construites progressivement par l'apprenti-lecteur concernant les relations entre la chaîne écrite et la chaîne orale. La première est une tâche d'interprétation des parties d'une phrase qui permet de voir comment l'enfant établit des relations entre les mots écrits et les mots prononcés lors de la lecture à haute voix de cette phrase par l'adulte. Cette procédure est décrite par A. TEBEROSKY dans "Cinq contributions pour comprendre la lecture" (publication de l'AFL, 1980). La seconde est une situation d'écriture

en relation