L’homme résistera-t-il à l’accroissement formidable de puissance dont la science moderne l’a doté ou se détruira-t-il en la maniant ?

Pages: 10 (2323 mots) Publié le: 28 mars 2011
Introduction
C’est en 1937, avant l’invention du téléphone cellulaire et des TGV, que Paul Morand écrivait dans Apprendre à se reposer :
« L’homme résistera-t-il à l’accroissement formidable de puissance dont la science moderne l’a doté ou se détruira-t-il en la
maniant ? […] Ou bien l’homme sera-t-il assez spirituel pour savoir se servir de sa force nouvelle ? » Appliquée au domaine de
lavitesse, cette phrase contient la seule question que nous puissions légitimement nous poser sur une force aussi ambivalente
générée par le progrès d’une civilisation. Aussi, après avoir rappelé dans un premier temps comment trois générations plus tard
la vitesse a encore augmenté dans nombre de domaines la puissance humaine, et dans un deuxième, combien prendre cette
force n’est pas sans dangers,avant d’aborder ce que devrait être une solution à notre mesure.
Développement
Sans être prémonitoire, mais au moins lucide, l’assertion de Paul Morand ne laisse pas de se vérifier et d’être source de
méditation. Aujourd’hui « l’accroissement formidable de puissance dont la science moderne » a doté l’homme se vérifie dans les
éléments les plus quotidiens de sa vie. Ce changement se manifested’abord en matière de transports, aériens ou terrestres,
car nous assistons continuellement à un accroissement du nombre de personnes ou de marchandises acheminées que ce soit
d’une ville à une autre, d’une région à une autre, ou encore d’un point du globe à l’autre bout de la terre. La face du monde en
est changée. Cela se vérifie par l’ouverture dans nos villes de commerces exotiques inconnusil y a quelques dizaines
Cned – 7FR40CTPA0110 2/4
d’années, fraîchement achalandés, grâce à l’avion. Qui n’a pas son épicerie asiatique à proximité de chez lui ? Dans la même
logique, nombre de sociétés de transport se sont construites sur l’expédition assurée et garantie en vingt-quatre heures de
marchandises ou documents divers. Plus personne ne veut attendre une semaine pour être livré :la crédibilité d’une entreprise
se joue à sa rapidité d’exécution et de livraison des commandes de ses clients. La consommation en paraît facilitée. Cette
multiplication des échanges rend plus aisé le commerce qui devient source de richesses. Car, enfin, si l’apparence urbaine du
monde change aussi vite, c’est une des conséquences des changements économiques qui s’opèrent : en quelques annéesseulement, des paysages se transforment. New York fascinait les Européens au début du XXe siècle, aujourd’hui c’est l’essor
fabuleux des grandes villes chinoises, coréennes, japonaises. Pour achever, l’évolution des techniques de construction
contribue aussi à renforcer cette impression de puissance dont parlait Paul Morand. On construit plus légèrement, avec des
matières produites rapidementdans des zones qui, souvent, concentrent l’activité humaine.
Effectivement, le monde a plus changé en un siècle qu’en plusieurs. Lié à l’essor des échanges commerciaux, le
développement exponentiel des nouvelles communications semble sans frein. Ainsi, une course au matériel technologique le
plus puissant pour véhiculer des données de plus en plus complexes et importantes paraît le symptôme leplus aigu des
progrès incessants en ce domaine. En bref, tout ce qui participe de la vie active est frappé du sceau de l’inactualité et de
l’obsolescence dès lors qu’il ne s’insère pas dans cette course à la performance. Au-delà de la simple accélération de la
transmission des données, l’Internet, s’il multiplie la communication de l’écrit et de l’image – la rendant quasi instantanée- abouleversé nos sociétés ; les modes d’accès au savoir désormais plus nombreux tissent des liens entre des sociétés jadis
géographiquement séparées. L’acquisition des savoirs, l’information en profitent. Certes, les médias s’en servent car c’est en
direct que nous assistons aux prises d’otage, aux attentats, aux catastrophes naturelles. Mais, au-delà du spectaculaire, l’aide
humanitaire peut certes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Synthese : faire de la science à l'époque moderne
  • Science moderne
  • La puissance et l'homme
  • L'homme moderne
  • L'homme peut il désirer plus que ce dont il a reellement besoin?
  • l'homme et la science
  • L'HOMME & LA SCIENCE
  • Pensez-vous que l'homme soit un animal doté d'intelligence ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !