L’influence de l’épopée du roi gesar de ling sur chögyam trungpa rinpoché

Pages: 67 (16514 mots) Publié le: 16 décembre 2012
L’INFLUENCE DE L’ÉPOPÉE DU ROI GESAR DE LING SUR CHÖGYAM TRUNGPA RINPOCHÉ
Par Robin Kornman – 2004

INTRODUCTION
Chögyam Trungpa Rinpoché a été un important représentant d’un courant de pensée du bouddhisme tibétain qui a fleuri vers la fin du 19e et au début du 20e siècle, le Ris med ou ‘École Éclectique’. Les chefs de file de ce mouvement – érudits et maîtres de méditation – étaient issusde différentes lignées ou sectes du bouddhisme tibétain. L’un d’eux représentait même la religion autochtone non-bouddhiste du Tibet, le Bön. Ils ont rassemblé les enseignements et les pratiques de leurs différentes lignées dans une synthèse nouvelle, synthèse qui a permis aux pratiquants de chaque école d’avoir accès aux meilleurs enseignements des autres écoles. Dans sa XIe incarnation, TrungpaRinpoché a été élevé pour devenir un éminent porte-parole de ce mouvement et pour en faire progresser le projet au sein de la société monastique et académique de la région Nord-Est du Tibet, aux frontières de la Chine. Comme nous le verrons dans cet essai, les Éclectiques ne constituèrent pas seulement un mouvement philosophique syncrétique ; certains d’entre eux semblent avoir eu également unevision sociopolitique – une vision de la manière de réaliser l’union d’une société laïque et d’une religion mystique. Ce programme ne se trouve dans aucun texte politique, car l’étude de la politique, telle que nous la concevons depuis Platon et Aristote, n’existait pas en Asie Mineure. Dans cette région aride et à la population clairsemée, dominée par des pasteurs nomades, il n’existait rien de telqu’un polis, une cité, telle que nous les connaissons. Il n’y avait pas d’entité géographique de ce genre, qui aurait pu engendrer un gouvernement, à propos duquel on aurait pu élaborer une théorie. Alors qu’en Grèce on trouve des Cités-États ou des empires, on trouve au nord-est du Tibet des groupes de nomades, des centres où ils faisaient du commerce, l’empire chinois à l’Est, et des exemples deconfédérations nomades en cours de croissance, comme les Mongols, le long de la Route de la Soie1. L’épopée orale tibétaine, l’Épopée du Roi Gesar de Ling, présente une description approfondie et détaillée d’un gouvernement nomade idéalisé, formé par une tribu tibétaine connue sous le nom de Clan Mukpo, qui connaît une expansion graduelle jusqu’à devenir une
1

Le gouvernement de Lhassan’exerçait pas de contrôle ferme et constant sur cette région. 1

confédération nomade de la taille d’un empire. Le mouvement éclectique s’est servi d’images tirées de cet immense corpus oral et littéraire pour construire sa vision de la nature et du rôle du gouvernement2. Dans sa mission occidentale, Trungpa Rinpoché a appelée cela ‘la société éveillée’, c’est à dire la théorie qui fonde un certain artde conjuguer de bonne manière la religion, le gouvernement et la société.

La société éveillée
Chögyam Trungpa Rinpoché n’était pas seulement un maître religieux bouddhiste, mais aussi un leader culturel. Il a conçu une série d’enseignements qui décrivent l’art et la manière d’appliquer la culture bouddhiste à la première génération de bouddhistes occidentaux ainsi qu’aux suivantes, etesquissé une philosophie décrivant ce que, d’après lui, devrait être l’influence culturelle bouddhiste sur l’Occident séculier. Ces idées ont été présentées au public à l’occasion d’expositions dans des musées, de lectures de poésie, et de représentations théâtrales à l’Institut Naropa – l’université qu’il avait fondée à Boulder, dans le Colorado. Il a exposé à ses étudiants ses idées sur le rôle de laculture bouddhiste dans la société, de manière plus systématisée, sous l’appellation de ‘société éveillée’. L’idée sous-jacente à la ‘société éveillée’ est que la voie bouddhiste n’est pas simplement un moyen d’échapper à la souffrance et à la roue des renaissances, ni même une façon d’aider les autres à le faire, mais également un mode de vie qui reflète la vision et les valeurs (si j’ose...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ling
  • L'epopée
  • L'épopée
  • l'influence
  • L'influence
  • Icaf ling
  • L’épopée d'achile
  • Ling. text

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !